Nouveaux plans pour Broeklin : moins de stationnement

Nouveaux plans pour Broeklin : moins de stationnement
Broeklin

Suite aux remarques de Vilvorde et de la province du Brabant flamand, Uplace a modifié ses plans pour Broeklin. Le promoteur immobilier supprime notamment une partie de l’espace de stationnement afin d'encourager l'utilisation des transports publics.

 

Parking restreint et payant

La ville de Vilvorde et la province du Brabant flamand étaient surtout préoccupées par la mobilité dans Broeklin, le quartier commercial circulaire imaginé par le professeur et architecte Alexander D'Hooghe et le promoteur Uplace. Vilvorde a également demandé des garanties supplémentaires que le projet ne deviendrait en aucun cas un parc commercial classique.

 

Uplace a donc mis à jour sa demande de permis d’environnement, qui tient désormais compte de ces préoccupations. Ainsi, à terme, l’espace de stationnement pourra être réduit presque de moitié. « Dans la demande initiale, nous prévoyions 5 000 places de parking, sur lesquelles 500 seront directement supprimées », explique Jan Van Lancker, PDG de Uplace. L'espace ainsi libéré prévoira des dispositifs de stationnement supplémentaires sécurisés pour les vélos, y compris pour les vélos cargo.

 

Garanties supplémentaires

Lorsqu’il y aura suffisamment d'alternatives pour les acheteurs, l’espace de stationnement sera réduit davantage. Une de solutions est un service de navette entre la gare de Vilvorde et Broeklin. À terme, ce sont 1 820 places de stationnement qui pourront être reconverties

 

« Dès l'ouverture de Broeklin, nous mettrons tout en œuvre pour décourager l'utilisation de la voiture », poursuit Van Lancker. « C’est pourquoi le stationnement sera payant, contrairement à de nombreux autres projets. En outre, nous demanderont aux locataires de Broeklin de prendre en charge les frais de transport public de leurs employés et nous développons activement un plan de livraison à domicile. Nous voulons assurer la livraison à domicile fluide pour tous les articles achetés à Broeklin. »

 

Les ateliers de fabrication sont un élément central du projet. La ville de Vilvorde, en particulier, craignait toutefois que Broeklin redevienne (avec le temps) un complexe commercial ordinaire. « Dans la demande de permis modifiée, nous garantissons que tous les contrats de location, liant donc tous les détaillants, feront mention de l'obligation de respecter le concept d'atelier de fabrication. Ceux qui ne répondent pas à ce critère ne seront pas les bienvenus », souligne Van Lancker. Il y aura également un comité de concertation réunissant toutes les parties prenantes, afin qu'elles puissent assurer la complémentarité des ateliers de fabrication avec les noyaux commerciaux environnants.