Kurt Moons nouveau CEO d’Euro Shoe Group | RetailDetail

Kurt Moons nouveau CEO d’Euro Shoe Group

Kurt Moons nouveau CEO d’Euro Shoe Group

Euro Shoe Group, propriétaire des chaînes Avance, Shoe Discount et Bristo, a nommé un nouveau CEO. Kurt Moons, qui auparavant a dirigé Brantano, Santana et Eddy Merckx Group reprend le flambeau.

Premier CEO externe en dix ans

Au cours de ces dix dernières années Philippe Vanaudenhove, membre de la famille fondatrice, était aux commandes de l’entreprise en tant que CEO, assisté par Bart Rayen en tant que CFO et Bie Buelens comme COO. Euro Shoe Group a été fondé en 1947 par les frères Albert et Omer Vanaudenhove, qui ensuite ont passé le flambeau à leurs fils respectifs, Philippe et Kenneth Vanaudenhove.


Pour la première fois en dix la famille en nommant Kurt Moons opte pour un CEO externe, ne faisant pas partie de la famille. Kenneth Vanaudenhove pour sa part restera à la tête du Conseil d’administration. Philippe Vanaudenhove explique sa démission en tant que CEO : « Le monde et le contexte économique évoluent si vite qu’il est temps de changer. Aujourd’hui nous avons besoin de quelqu’un qui chaque jour puisse contribuer à développer et véhiculer la vision et la stratégie d’Euro Shoe Group. Ceci ne signifie pas pour autant que Kenneth et moi-même disparaîtrons de la scène. Au contraire, nous resterons présents et veillerons à ce que les valeurs familiales que nous portons depuis 70 ans, soient respectées. »

 

Liens étroits avec la famille Brantegem de Brantano

Le nouveau CEO, Kurt Moons, a dirigé Brantano de 1988 à 2008 et n’est donc pas un nouveau venu dans le secteur de la chaussure. « Son expérience et son enthousiasme contribueront à renforcer Euro Shoe Group en cette époque turbulente. Nous sommes convaincus qu’en tant que capitaine il saura prendre le bon cap pour mener notre navire vers l’avenir », conclut Philippe Vanaudenhove.

 

Moons a été le premier universitaire chez Brantano, l’entreprise de la famille Brantegem. Il y a contribué à l’expansion internationale de l’enseigne en Grande-Bretagne et au Danemark. Sous sa direction le groupe s’est développé jusqu’à devenir une chaîne comptant 280 magasins et réalisant un chiffre d’affaires de 300 millions d’euros. Il a également participé à l’entrée en bourse de l’entreprise. Toutefois en mars 2008 il quitte Brantano, après la reprise de l’enseigne par Macintosh.

 

Santana et Eddy Merckx

En octobre 2008 Moons est nommé CEO de l’entreprise familiale Santana, spécialisée dans les revêtements en liège. Il y apportera davantage de structure et y développera un projet afin d’introduire plus rapidement de nouveaux produits. Certains accords lui permettent également de prendre une participation au capital de l’entreprise.


Deux ans plus tard, en octobre 2010 Moons quitte Santana et prend la tête d’ Eddy Merckx Cycles. Le nouveau CEO y retrouve Joris Brantegem, qui via sa société Sobratis a racheté 65% des actions du fondateur Eddy Merckx. Moons prendra une participation de 9%, tandis que Merckx garde 6%. Les 20% restants sont aux mains du brasseur Jan Toye.


Les nouveaux propriétaires ont pour objectif de faire d’ Eddy Merckx Cycles le leader mondial dans le segment haut de gamme, en stimulant notamment l’exportation vers les Etats-Unis et le Japon. Une opération qui s’avère laborieuse, après quoi l’entreprise sera intégralement reprise par Jan Toye.


Après son départ d’Eddy Merckx Cycles, Moon se consacre à un autre projet . Depuis septembre 2011 il est président de Pro Flandria, un réseau d’entrepreneurs et d’académiciens prônant une plus grande autonomie pour la Flandre. En tant que nouveau CEO d’Euro Shoe Group, Moons fait son comeback dans le secteur de la chaussure et rejoint à nouveau une entreprise familiale.

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Des prisonniers chinois fabriquent-ils des vêtements pour H&M et C&A ?

20/02/2018

L’ex-journaliste britannique Peter Humphrey accuse H&M et C&A de travaux forcés. Il aurait vu de ses propres yeux des prisonniers à Shanghai contraints de fabriquer des vêtements pour des enseignes occidentales. Les retailers concernés examinent l’affaire.

Chanel entre au capital de l’e-tailer Farfetch

19/02/2018

Chanel a pris une participation minoritaire dans la plateforme de mode online britannique Farfetch. La maison de couture française souhaite utiliser l’expérience de l’e-tailer afin de développer des innovations digitales pour sa propre clientèle.

Monoprix envisage l’acquisition du webshop Sarenza

19/02/2018

La chaîne de magasins Monoprix, propriété du groupe français Casino, a entamé des discussions en vue d’une reprise du site de vente en ligne de chaussures Sarenza, l’un des webshops les plus importants de France.

Kiabi ouvre son plus grand magasin belge au Westland Shopping Center

15/02/2018

La chaîne de mode française Kiabi ouvre son cinquième magasin dans le Westland Shopping Center à Anderlecht. Avec une surface de plus de 1.800 m², il s’agit du plus grand point de vente de l’enseigne familiale dans notre pays.

H&M prévoit une année 2018 difficile

15/02/2018

Le groupe de mode suédois H&M annonce une année 2018 difficile. Même si le groupe s’efforce de  stimuler les ventes en ligne, le chiffre d’affaires dans les magasins physiques continuera probablement de baisser durant l’année à venir.

Juttu traverse la frontière linguistique

13/02/2018

Juttu, la chaîne sœur d’A.S. Adventure, s’apprête à conquérir la Belgique toute entière. Après Anvers, Roulers et Bruges, le mois prochain l’enseigne s’installera à Bruxelles et ultérieurement à Gand et lancera un webshop en français.

Back to top