La Chine interdit des produits H&M « dangereux »

Shutterstock.com

La Chine interdit les produits de plusieurs entreprises occidentales, dont NikeGap et H&M, au motif qu’ils seraient dangereux. Les entreprises en question ont récemment critiqué Pékin pour le sort réservé aux Ouïgours du Xinjiang et les rapports dénonçant le travail forcé.

 

Colorants

La mesure touche principalement des vêtements pour enfants de marques comme Gap, Nike, H&M, Ralph Lauren et Zara, rapporte De Standaard. Selon l’explication officielle de l’agence des douanes chinoises, les articles en question seraient dangereux car ils « contiennent des colorants qui peuvent pénétrer dans le corps par la peau ou la bouche, mettant ainsi en danger la santé de celui ou celle qui les porte. »

 

Que ces fabricants soient visés n’est bien entendu pas une coïncidence. Toutes les marques en question ont pris une position claire sur la question des Ouïgours au Xinjiang dans un passé récent. H&M a même mis un terme à sa collaboration avec un fournisseur de coton local. Selon plusieurs organisations de défense des droits de l’homme, la minorité musulmane de Chine est victime de travail foré dans les plantations de coton du Xianjiang. Environ un cinquième du coton mondial provient de cette province.

 

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement chinois prend des « mesures » contre des marques de mode occidentales. Leurs produits avaient déjà été retirés des plateformes de commerce électronique comme Alibaba, alors que leurs magasins physiques ont disparu des planificateurs d’itinéraire d’Apple et de Baidu.