Les grands magasins Karstadt passent sous pavillon autrichien

Les grands magasins Karstadt passent sous pavillon autrichien

L’enseigne déficitaire allemande Karstadt  entre dans le giron de l’investisseur immobilier autrichien René Benko. Le rachat de la chaîne de grands magasins relance les spéculations d’une éventuelle fusion avec Kaufhof, dont le propriétaire Metro souhaite se séparer.

1 euro symbolique

René Benko (37 ans) rachète l’enseigne de grands magasins allemande, fondée en 1881 et comptant aujourd’hui 83 points de vente, au milliardaire Nicolas Berggruen. Celui-ci avait acquis Karstadt, faisant partie du groupe Arcandor,  en 2010 pour un euro symbolique.


La vente intervient à peine un mois après le départ de la CEO Eva-Lotta Sjösted. Après cinq années aux commandes de l’entreprise, celle-ci a décidé de quitter le navire, estimant que le propriétaire Berggruen ne lui fournissait pas suffisamment de moyens pour mener à bien ses projets de reconversion de la chaîne.


Le nouveau propriétaire René Benko – impliqué dans une affaire de corruption en Italie – avait déjà acquis 28 magasins de sport et trois magasins de luxe de Karstadt, dont le célèbre KaDeWe (Kaufhaus des Westens, littéralement Grand Magasin de l’Ouest ) à Berlin. A l’époque Benko avait déboursé 300 millions d’euros et disposait d’une option pour le rachat du reste du groupe pour un euro symbolique.

 

120 millions d’euros de perte

Karstadt souffre depuis longtemps d’une image vieillotte et poussiéreuse et ne parvient pas à trouver une réponse adéquate à la concurrence du e-commerce et des marques fast-fashion comme H&M, Zara et Primark. L’année dernière le groupe a essuyé une perte de 120 millions d’euros.


Sous le précédent propriétaire, 2.000 des plus de 19.000 emplois au total ont été supprimés et les salaires des employés restants ont été gelés jusqu’à fin 2016. On ignore encore comment le nouveau propriétaire envisage l’avenir de la chaîne. Il s’engage néanmoins à rester à bord pendant au moins 10 ans. Les analystes pour leur part craignent que Benko ferme 15 à 20 grands magasins lourdement déficitaires.  


En 2011 René Benko avait manifesté son intérêt pour la reprise des grands magasins Kaufhof (propriétaire des magasins belges Galeria Inno), dont le propriétaire Metro souhaitait se défaire. A l’époque la transaction n’avait pas abouti. Mais à présent le rachat de Karstadt attise à nouveau les spéculations concernant une éventuelle fusion de Karstadt avec Kaufhof.

 

Tags: