Annulation du permis de construire de LVMH pour La Samaritaine

Annulation du permis de construire de LVMH pour La Samaritaine

Coup dur pour le groupe de luxe français LVMH : la cour d’appel a confirmé l’annulation du permis de construire pour La Samaritaine. LVMH a l’intention de se pourvoir en cassation, mais entretemps le chantier prend un  sérieux retard.

Investissement d’environ 460 millions d’euros

Jusqu’il y a dix ans La Samaritaine était un grand magasin de luxe comparable aux Galeries Lafayette et au Printemps, mais depuis les années 1990 l’enseigne était en déclin. En novembre 2000 LVMH (le groupe de luxe qui détient notamment Louis Vuitton) a mis sur table quelque 230 millions d’euros pour l’acquisition d’une participation de 51% dans le grand magasin mythique. Toutefois cinq ans plus tard le temple du luxe s’était vu contraint de fermer ses portes pour des raisons de sécurité. Il faut savoir que le célèbre bâtiment art déco n’avait subi aucun travaux de transformation depuis le début du siècle dernier.


C’est pourquoi LVMH (propriétaire à 100% depuis 2010) a décidé d’entamer une vaste phase de rénovation d’une durée cinq à six ans. Outre un centre commercial de luxe de 26.000 m², le site comprendrait également un hôtel de luxe de la chaîne LVMH ‘Cheval Blanc’, 20.000 m² de bureaux et à la demande de la ville une centaine de logements sociaux et une crèche.


Le projet total, dont le coût est estimé à environ 460 millions d’euros, s’étendrait sur une surface de 70.000 m², allant de la Seine à la rue de Rivoli (menant vers le Louvre), et générerait 2.100 emplois.


Une façade en verre ondulé

Mais très vite le projet de LVMH  a suscité de nombreuses contestations, notamment concernant la démolition de plusieurs immeubles datant du 18ème et 19ème siècle. A présent la polémique porte sur la façade donnant sur la rue de Rivoli : fin 2012 la ville de Paris, après avoir longuement hésité, a finalement donné son feu vert à une façade en verre ondulé, imaginée par le prestigieux bureau d’architectes japonais Sanaa.


Les opposants s’étaient rendus au tribunal estimant que ce ‘rideau de douche’ – comme le surnomment ironiquement ses adversaires – ne s’insérait pas harmonieusement dans le quartier du style Haussman du 18ème et 19ème siècle. Après avoir déjà convaincu le tribunal de première instance à la mi-mai, les plaignants ont également obtenu gain de cause en appel.


LVMH se dit « vivement étonné  » par le jugement et compte se pourvoir en cassation. Le projet – certes après de longues discussions et les adaptations nécessaires – avait pourtant obtenu le soutien de la ville de Paris, du ministère de la Culture et des architectes des Bâtiments de France, souligne le groupe de luxe, qui n’a nullement l’intention de modifier ses plans.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Uplace reconverti en forêt ?

29/12/2017

« La seule reconversion utile du site Uplace serait une forêt récréative. Dans une région densément peuplée, une forêt destinée aux jeux et au sport est la seule option possible et souhaitable », selon Hans Bonte, bourgmestre de Vilvorde.

Le Conseil d’Etat dit non à Uplace

22/12/2017

Les chances d’un jour voire la construction d’Uplace à Machelen, dans n’importe quelle forme, sont encore diminuées. Le Conseil d’Etat vient d'annuler le plan régional d'exécution spatiale pour le projet.

Unibail-Rodamco acquiert son concurrent Westfield

12/12/2017

Unibail-Rodamco rachète son concurrent Westfield pour 14 milliards d’euros. Grâce à cette reprise, le groupe franco-néerlandais ajoute 35 centres commerciaux à son portefeuille, dont 33 aux USA, et devient la plus grande société immobilière au monde.

Les rues commerçantes bruxelloises restent (malgré tout) fort fréquentées

11/12/2017

La ville de Bruxelles a réussi à se redresser après les attentats terroristes. Les grandes rues commerçantes restent très fréquentées : la rue Neuve en particulier a connu une très bonne année et a même dépassé les autres ‘hotspots’ de la capitale.

Ultime tentative de sauvetage pour Uplace

08/12/2017

Après des mois de négociations secrètes un plan ultime a été élaboré afin de sauver le projet Uplace. La nouvelle proposition est une version allégée par rapport au  plan initial.

Comment l’immobilier commercial répond-il à l’évolution du comportement d’achat ?

07/12/2017

L’e-commerce ne supplante pas le magasin physique, mais stimule les retailers et les centres commerciaux à déployer des concepts innovants. Il s’agit de répondre aux attentes des millennials et de la génération Z, estime le conseiller immobilier JLL.

Back to top