La fin de Maasmechelen Village est-elle en vue ?

La fin de Maasmechelen Village est-elle en vue ?

L’outlet center Maasmechelen Village est en grave difficulté: les pertes cumulées s’élèvent à 224 millions d’euros et les fonds propres sont lourdement négatifs. La survie du site dépend de la ligne de crédit accordée par les actionnaires.

Les charges d’intérêts pèsent sur le résultat

Fondé en 1992, Maasmechelen Village compte aujourd’hui plus de 100 boutiques de marques de mode et de lifestyle connues, proposant des produits avec des réductions allant jusqu’à 60% tout au long de l’année. Chaque année le site accueille trois millions de visiteurs et le management tente également d’attirer une clientèle chinoise.


Malgré cette fréquentation élevée, Maasmechelen Village connaît des difficultés financières, avec des pertes à hauteur de 19,075 millions d’euros en 2013 et de 24,546 millions d’euros en 2014. Aujourd’hui les pertes cumulées depuis la création du site s’élèvent à  223,740 millions d’euros.


Ce lourd déficit est dû en grande partie aux charges financières élevées (l’an dernier les charges d’intérêts s’élevaient à 22,2 millions d’euros), mais l’exploitation en soi affiche également des chiffres rouges : face à des charges d’exploitation à hauteur de 22,458 millions d’euros, le chiffre d’affaires – provenant essentiellement des redevances sur les ventes des marques présentes sur le site – n’a atteint que 20,249 millions d’euros.


Les fonds propres négatifs ne sont « pas insurmontables »

Suite à ces  sérieuses pertes , les fonds propres de l’entreprise sont lourdement négatifs. Si l’outlet center limbourgeois devait se vendre à sa valeur comptable, il resterait un trou de 222,6 millions d’euros à combler. Néanmoins l’auditeur Ernst & Young estime que tant que le propriétaire VR European Holdings ne fermera pas le robinet financier, la société pourra continuer d’exister. De fait, le propriétaire s’est engagé à couvrir les besoins financiers de Maasmechelen Village pour 2015 et 2016.


Le propriétaire VR European Holdings est le principal donneur de crédit et a accordé un prêt de 171,4 millions d’euros à Maasmechelen Village, dont 101,7 millions d’euros à caractère subordonné, ce qui signifie donc que le crédit en question en cas de liquidation ne devra être remboursé qu’une fois les autres créanciers indemnisés. Par ailleurs il y a encore un emprunt obligataire qui n’expirera qu’en 2020.  

 

Négociations en vue d’un refinancement

Le principal prêt à long terme externe, octroyé par Propertize (anciennement SNS Property Finance),  s’élève à 70 millions d’euros. Ce crédit a été prolongé d’un an et expirera en juin 2016. Des négociations en vue d’un refinancement ont été entamées.


En tenant compte de la dette subordonnée et de l’emprunt obligataire, ainsi que de la  revalorisation du bien immobilier, le compte annuel afficherait un actif net de 30,1 millions d’euros au lieu d’un  déficit considérable, indique l’auditeur. Cushman & Wakefield a valorisé l’immobilier de l’entreprise à 171,5 millions d’euros, une estimation supérieure à celle de l’année auparavant (162,9 millions d’euros) et nettement plus élevée par rapport à 2006 (105 millions d’euros). Aujourd’hui la valeur estimée se situe donc bien au-delà de la valeur comptable.


Davantage de marques attrayantes

Afin que l’entreprise renoue au plus vite avec la rentabilité, le management cherche à attirer des marques qui se vendent mieux. Dans le courant de l’année 2014, huit nouvelles marques ont ouvert une boutique au Maasmechelen Village : Max Mara, Twin-Set Simona Barbieri, Scotch, & Soda Kids, G&G Cucina Tradizionale Italiana, Gant, All Saints, Links of London et Coach.


L’année dernière les redevances sur les ventes des marques présentes sur le site ont augmenté de 3,6%, passant de 19,5 millions d’euros à 20,1 millions d’euros. Pour 2015 l’on s’attend à une hausse des ventes des marques d’environ 8%. Ainsi leur chiffre d’affaires atteindrait les 7.719 euros par m², une croissance dont profiterait également l’exploitant de l’outlet center.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Le gouvernement flamand désigne un médiateur pour Uplace

17/08/2017

Le gouvernement flamand a désigné un médiateur afin de sortir le futur centre commercial Uplace à Machelen de l’impasse juridique. Fin septembre le Conseil d’Etat doit se prononcer concernant le plan d’affectation du sol pour la zone Vilvorde-Machelen.

La fréquentation des centres commerciaux à nouveau en baisse au 2ème trimestre

28/07/2017

Selon le Belgian Luxembourg Council of Retail and Shopping Centers (BLSC), le nombre de visiteurs dans les seize principaux centres commerciaux de Belgique a diminué de plus de 1% durant le deuxième trimestre.

Tendance à la hausse des loyers des espaces commerciaux en Europe

20/07/2017

Selon un rapport du bureau d’études CBRE, les loyers des espaces commerciaux les plus exclusifs en Europe continuent d’augmenter. L’Europe est la seule région au monde où l’on observe une tendance positive dans l’immobilier commercial.

Les loyers au Meir dépassent ceux de la Rue Neuve

17/07/2017

Les loyers au Meir à Anvers sont plus élevés que ceux de la Rue Neuve à Bruxelles, et ce pour la première fois. Cette tendance s'explique notamment par la menace terroriste et les problèmes liés à la zone piétonnière dans la capitale.

Ouverture prochaine du centre commercial transfrontalier ‘Promenade de Flandre’

04/07/2017

Le 18 octobre le centre commercial ‘Promenade de Flandre’ ouvrira ses portes à Neuville-en-Ferrain dans le Nord de la France. Le complexe vise également une clientèle belge, d’où l’inquiétude des commerçants de Flandre occidentale et du Hainaut.

Retail Estates débarque aux Pays-Bas

03/07/2017

La société immobilière belge Retail Estates a fait son entrée aux Pays-Bas. Le groupe y a acquis 5 retail parks, soit 51 espaces commerciaux au total, pour un montant de 75,6 millions d’euros.

Back to top