La fin de Maasmechelen Village est-elle en vue ? | RetailDetail

La fin de Maasmechelen Village est-elle en vue ?

La fin de Maasmechelen Village est-elle en vue ?

L’outlet center Maasmechelen Village est en grave difficulté: les pertes cumulées s’élèvent à 224 millions d’euros et les fonds propres sont lourdement négatifs. La survie du site dépend de la ligne de crédit accordée par les actionnaires.

Les charges d’intérêts pèsent sur le résultat

Fondé en 1992, Maasmechelen Village compte aujourd’hui plus de 100 boutiques de marques de mode et de lifestyle connues, proposant des produits avec des réductions allant jusqu’à 60% tout au long de l’année. Chaque année le site accueille trois millions de visiteurs et le management tente également d’attirer une clientèle chinoise.


Malgré cette fréquentation élevée, Maasmechelen Village connaît des difficultés financières, avec des pertes à hauteur de 19,075 millions d’euros en 2013 et de 24,546 millions d’euros en 2014. Aujourd’hui les pertes cumulées depuis la création du site s’élèvent à  223,740 millions d’euros.


Ce lourd déficit est dû en grande partie aux charges financières élevées (l’an dernier les charges d’intérêts s’élevaient à 22,2 millions d’euros), mais l’exploitation en soi affiche également des chiffres rouges : face à des charges d’exploitation à hauteur de 22,458 millions d’euros, le chiffre d’affaires – provenant essentiellement des redevances sur les ventes des marques présentes sur le site – n’a atteint que 20,249 millions d’euros.


Les fonds propres négatifs ne sont « pas insurmontables »

Suite à ces  sérieuses pertes , les fonds propres de l’entreprise sont lourdement négatifs. Si l’outlet center limbourgeois devait se vendre à sa valeur comptable, il resterait un trou de 222,6 millions d’euros à combler. Néanmoins l’auditeur Ernst & Young estime que tant que le propriétaire VR European Holdings ne fermera pas le robinet financier, la société pourra continuer d’exister. De fait, le propriétaire s’est engagé à couvrir les besoins financiers de Maasmechelen Village pour 2015 et 2016.


Le propriétaire VR European Holdings est le principal donneur de crédit et a accordé un prêt de 171,4 millions d’euros à Maasmechelen Village, dont 101,7 millions d’euros à caractère subordonné, ce qui signifie donc que le crédit en question en cas de liquidation ne devra être remboursé qu’une fois les autres créanciers indemnisés. Par ailleurs il y a encore un emprunt obligataire qui n’expirera qu’en 2020.  

 

Négociations en vue d’un refinancement

Le principal prêt à long terme externe, octroyé par Propertize (anciennement SNS Property Finance),  s’élève à 70 millions d’euros. Ce crédit a été prolongé d’un an et expirera en juin 2016. Des négociations en vue d’un refinancement ont été entamées.


En tenant compte de la dette subordonnée et de l’emprunt obligataire, ainsi que de la  revalorisation du bien immobilier, le compte annuel afficherait un actif net de 30,1 millions d’euros au lieu d’un  déficit considérable, indique l’auditeur. Cushman & Wakefield a valorisé l’immobilier de l’entreprise à 171,5 millions d’euros, une estimation supérieure à celle de l’année auparavant (162,9 millions d’euros) et nettement plus élevée par rapport à 2006 (105 millions d’euros). Aujourd’hui la valeur estimée se situe donc bien au-delà de la valeur comptable.


Davantage de marques attrayantes

Afin que l’entreprise renoue au plus vite avec la rentabilité, le management cherche à attirer des marques qui se vendent mieux. Dans le courant de l’année 2014, huit nouvelles marques ont ouvert une boutique au Maasmechelen Village : Max Mara, Twin-Set Simona Barbieri, Scotch, & Soda Kids, G&G Cucina Tradizionale Italiana, Gant, All Saints, Links of London et Coach.


L’année dernière les redevances sur les ventes des marques présentes sur le site ont augmenté de 3,6%, passant de 19,5 millions d’euros à 20,1 millions d’euros. Pour 2015 l’on s’attend à une hausse des ventes des marques d’environ 8%. Ainsi leur chiffre d’affaires atteindrait les 7.719 euros par m², une croissance dont profiterait également l’exploitant de l’outlet center.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Saint-Nicolas : la renaissance du phœnix

17/04/2018

Faisiez-vous, vous aussi, partie de ceux qui voyaient en Saint-Nicolas une ville dont le secteur du détail était voué à une mort certaine, étant donné l’ouverture du Waasland Shopping Center ? Et bien, revoyez votre copie !

Le centre commercial rénové Les Bastions vise 5 millions de visiteurs

12/04/2018

Après de vastes travaux d'extension et de rénovation le shopping center tournaisien Les Bastions a rouvert ses portes le 12 avril. Des pôles d'attraction comme Zara et Bershka insufflent un vent nouveau au complexe, qui en outre mise fortement sur les services.

« Les retailers doivent tous se réinventer »

10/04/2018

C’est plus que jamais le consommateur qui décide de l’orientation prise par le secteur du retail. Les chaînes de magasins doivent se réinventer et remettre leurs concepts en question, selon  Jean Baheux et Jonathan Delguste de Cushman & Wakefield.

Avis (provisoire) positif pour le projet Neo à Bruxelles

29/03/2018

La Commission de concertation de la Ville de Bruxelles a rendu un avis positif pour la demande de certificat d’urbanisme de Neo, le grand projet de réaménagement du plateau de Heysel, qui comprend également un méga centre commercial.

Rive Gauche revendu à CBRE Global Investors après une excellente année

27/03/2018

Le shopping center Rive Gauche à Charleroi change de propriétaire, après une excellente année. Avec une moyenne de 650.000 visiteurs par mois le centre commercial carolo est le deuxième plus fréquenté en Belgique.

Le shopping center Dockx Bruxsel passe sous giron canadien

27/03/2018

Des investisseurs canadiens d’Alberta Investment Management Corporation ont déboursé environ 300 millions d’euros pour le rachat du centre commercial Docks Bruxsel. Depuis la réception des travaux en 2016 le promoteur Equilis était à la recherche d’un repreneur.