Ikea augmente le salaire minimum aux Etats-Unis | RetailDetail

Ikea augmente le salaire minimum aux Etats-Unis

Ikea augmente le salaire minimum aux Etats-Unis

Ikea va augmenter le salaire minimum de 17% dans ses points de vente américains ; une bonne nouvelle pour près d’un employé sur deux aux USA. Ainsi le groupe suédois suit l’exemple de l’enseigne de vêtements Gap, qui en début d’année a pris des mesures similaires.

Au moins 10,76 dollars par heure

A partir du 1er janvier les employés d’Ikea aux Etats-Unis gagneront au moins 10,76 dollars par heure (7,90 euros/h), soit une hausse de 17%. Cette augmentation de salaire est valable pour tous les employés des 38 points de ventes existants, ainsi que trois nouveaux magasins d’Ikea aux USA. Selon l’entreprise près de la moitié du personnel de magasin bénéficierait de cette hausse. Par ailleurs Ikea n’a pas l’intention d’engager moins de personnel ou d’augmenter les prix pour compenser cette hausse des salaires.


Cette décision d’Ikea n’est pas vraiment inattendue : la hausse des salaires minimum est l’un des grands objectifs que s’est fixé le président Obama, qui a demandé au Congrès d’augmenter les salaires minimum de 7,25 dollars (5,30 euros) à 10,10 dollars (7,40 euros). Toutefois le président se heurte à une forte opposition des Républicains et de certains cercles d’affaires, qui craignent que cette mesure n’entraîne des pertes d’emplois et un ralentissement de l’économie.


A l’exemple de Gap

Ikea n’est pas le premier grand retailer aux Etats-Unis à augmenter le salaire minimum de ses employés de sa propre initiative. En février le groupe de mode Gap Inc. annonçait une hausse du salaire minimum jusqu’à 9 dollars en 2014 et jusqu’à 10 dollars en 2015. Cette année cette mesure sera valable pour 10.000 employés et en 2015 ils seront 65.000 à en bénéficier.


Selon Gap, l’entreprise elle-même en tirera profit : « L’avantage pour nous est que désormais nous serons plus compétitifs et plus attrayants en vue d’attirer les meilleurs talents », explique Lynn Albright, vice-présidente responsable de la chaîne de magasins Old Navy.


De leur côté Walmart, le numéro un mondial de la distribution, et McDonald’s, le plus grand groupe de fast-food au monde, ont fait savoir qu’ils ne s’opposeraient pas à l’augmentation des salaires minimum au niveau fédéral. Reste à voir s’ils tiendront parole.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Blokker voit le CA belge chuter fortement et le comité de direction se réduire

17/07/2018

Les problèmes persistent chez Blokker. Le conseil d’administration a encore été réduit (est passé de huit à cinq membres) et cette décroissance vaut également pour le chiffre d’affaires des magasins belges (-21%).

Le géant chinois du web mise sur l’Italie

11/07/2018

Le géant chinois du web JD.com souhaite s’implanter en Italie. Cela signifierait un deuxième bureau européen en peu de temps pour le grand rival d’Alibaba.

Steinhoff en difficulté - et en liquidation ?

05/07/2018

Steinhoff, le plus grand distributeur de meubles après Ikea, a besoin de liquidité d’urgence pour éviter la faillite. L’une des pistes concrètes est la cession de sa chaîne de vêtements et d’articles ménagers très prospère, Pepco.

Home24 est la nouvelle aventure à succès de Rocket Internet

18/06/2018

Après Zalando, HelloFresh et Delivery Hero, le groupe d’investissement Rocket Internet a introduit avec succès le retailer de meubles en ligne Home24 en bourse vendredi dernier. Cette levée de fonds devra servir à accélérer la croissance du webshop. 

Ikea souhaite exclusivement des matériaux renouvelables

08/06/2018

Ikea s’est fixé des objectifs majeurs en matière de développement durable : la chaîne d’ameublement vise une empreinte écologique positive d’ici 2030 et elle souhaite exclure tous les produits jetables en plastique d’ici la fin de l’année prochaine.

Casa se lance dans la livraison à domicile à l’international

06/06/2018

L’enseigne d’aménagement de la maison Casa a lancé un nouveau webshop permettant aux clients de toute l’Europe de se faire livrer des meubles et du mobilier de jardin à domicile. Les livraisons s’effectuent depuis une plateforme logistique à Genk.