Nombre record de visiteurs pour le Salon de l’Auto 2013

Nombre record de visiteurs pour le Salon de l’Auto 2013

Malgré la neige, l’édition 2013 du Salon de l’Auto au Heysel à Bruxelles a accueilli un nombre record de visiteurs. Parmi ceux-ci,  non seulement  des curieux, mais également des acheteurs : une aubaine pour le secteur automobile qui l’année dernière était en forte régression.

Non seulement des curieux …

Le 91ème Salon de l’Auto de Bruxelles – dédié aux Utilitaires Légers, Véhicules de Loisirs & Motos – a   fermé ses portes hier soir avec un nouveau record du nombre de visiteurs : d’après les estimations 380.000 à 385.000 personnes se seraient rendues au Palais du Heysel durant ces dix derniers jours. «Grâce à la qualité et la variation des produits exposés et les animations, nous avons établi un nouveau record de visiteurs. L’ancien record – 379.667 visiteurs lors de l’édition 2011 – a donc été pulvérisé. », déclare Joost Kaesemans de la FEBIAC (Fédération Belge de l'Industrie Automobile et du Cycle), organisateur du salon.


Durant dix jours les douze palais du Heysel ont abrité voitures, camions et camionnettes, motos, vélos et même de petits avions légers, sur une surface totale de 115.000 m². La cinquième édition de Truck &Transport a attiré 31.168 visiteurs, la deuxième édition de Dream Cars (avec plus de 50 voitures de luxe) a accueilli 20.000 curieux. Quant à ‘Vélo & co’, le salon du vélo qui revient après dix ans d’absence, la FEBIAC n’a pas communiqué de chiffres.


... mais également des acheteurs

« Vu le recul des ventes automobiles en 2012, nous appréhendions ce salon 2013, d’autant plus qu’il s’agit d’un ‘petit’ salon, avec l’accent sur les utilitaires légers et les véhicules de loisirs », poursuit Joost Kaesemans. « Mais dès le premier weekend, il était clair que nous allions battre un nouveau record de visiteurs. Même la neige de ces derniers jour n’y a rien changé. »


« Le salon a accueilli non seulement des curieux, mais également des acheteurs », prétend Kaesemans, affirmation confirmée par les exposants. « Un salon doit son succès à l’intérêt qu’il suscite auprès du public. Sur ce point nous ne pouvons pas nous plaindre », explique le porte-parole de Renault, Karl Schuybroek. « D’autre part nous constatons que ça bouge à nouveau sur le marché. Les curieux sont à nouveau des acheteurs et mes collègues me disent qu’ils ont démarré cette nouvelle année en beauté. »


Quant aux chiffres de vente concrets, il faudra encore patienter un peu, car les conditions Salon chez la plupart des concessionnaires se poursuivent au moins jusqu’à fin janvier.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: