Suite au scandale, Volkswagen interrompt la vente de voitures diesel aux EU

Suite au scandale, Volkswagen interrompt la vente de voitures diesel aux EU

Volkswagen, le constructeur automobile allemand, a annoncé ce weekend que quelque dix mille de ses voitures aux Etats-Unis doivent retourner au garage parce qu’elles ne sont pas conformes au Clear Air Act.

 

Contournement de la législation

Le Clean Air Act a pour objectif de limiter les substances nocives que peuvent émettre les véhicules.  Pour répondre à ces conditions, certains modèles de voitures Volkswagen et Audi sont équipées d’une technologie qui limite ces émissions, et ce au détriment des prestations du véhicule.  C’est pour cette raison que VW a déployé un système où cette technologie se déclenche uniquement en cas de contrôles.

 

Aujourd’hui, l’agence américaine de la protection de l’environnement EPA est au courant de la fraude et toutes les voitures concernées doivent dès lors être ramenées au garage.  De plus, Volkswagen pourrait se voir infliger une amende de 37.500 dollars par voiture, ce qui représente un montant total de pas moins de 18 milliards de dollars (16 milliards d’euros).

 

Suite au scandale, Volkswagen a décidé d’interrompre la vente de voitures diesel à moteur quatre cylindres aux Etats-Unis.  Une fameuse gifle pour l’entreprise qui l’année dernière encore avait décidé d’investir des milliards dans le marché automobile américain.  Et ce sont ces voitures diesel qui avaient un rôle central à jouer dans ce projet.  Elles représentent déjà 25 pour cent des ventes de VW aux Etats-Unis.

 

Tags: