Entente illicite sur les prix entre Amazon et Apple ?

Depuis qu’Apple vend en direct via Amazon, bon nombre de revendeurs externes ont été éjectés de la plateforme et les produits Apple seraient devenus (encore) plus chers. Le gendarme américain de la concurrence va examiner si tout cela est réglementaire.


Apple éjecte des revendeurs

L’an dernier Amazon et Apple ont conclu un accord permettant la vente en direct d’iPhones sur la plateforme d’Amazon. Jusqu’alors la vente de produits Apple via la plateforme était réservée aux revendeurs. La Federal Trade Commission (FTC) a décidé d’enquêter sur ce deal, indique le site technologique The Verge.


L’automne dernier l’entreprise à la pomme a laissé entendre que désormais elle proposerait elle-même des produits via Amazon, principalement en vue de combattre la contrefaçon et les arnaques. Dans la pratique il semble toutefois que des centaines de revendeurs légitimes, qui proposaient des produits Apple meilleur marché ou reconditionnés sur la place de marché, aient été éjectés de la plateforme.


Bon nombre de revendeurs qui comptaient sur Amazon pour écouler leurs produits, ont reçu une lettre de résiliation en novembre, témoigne un vendeur de MacBooks d’occasion, mis hors jeu par Apple. Désormais seuls les vendeurs ayant obtenu une approbation officielle d’Apple sont autorisés à vendre leur marchandise.


Ententes sur les prix et ‘brand gating’

Les pratiques d’Amazon et Apple seraient illégales :  en excluant des vendeurs tiers, meilleur marché, les deux entreprises imposent un prix minimum, ce qui constituerait une infraction à la loi antitrust. Il serait également question de ‘brand gating’ illégal. C’est pourquoi l’autorité américaine de la concurrence aurait contacté des ex-vendeurs touchés et préparerait un procès.


En Europe aussi une enquête est en cours concernant des pratiques anticoncurrentielles d’Amazon, qui désavantagerait les vendeurs sur sa place de marché. En Allemagne les autorités ont récemment abandonné leur enquête, car Amazon y a adapté ses contrats pour une plus grande transparence.