Anne Chapelle, Bart Claes et Wouter Torfs injectent de l'argent dans HNST

letsbehonest.eu

La marque de mode belge HNST, connue pour ses jeans durables, a levé un million d'euros de nouveaux capitaux. Anne Chapelle, Wouter Torfs et Bart Claes (JBC) figurent parmi les investisseurs.

 

Baptême du feu

HNST (pour « honnête ») prétend fabriquer les jeans les plus propres du monde. Les pantalons sont fabriqués en tissu composé à 56 % de coton recyclé et le label n'utilise pas de produits chimiques nocifs les colorer. L'année dernière a été celle du baptême du feu commercial pour la marque belge : au cours de sa première année, HNST a vendu environ 5 000 pantalons, rapporte De Tijd.

 

Les ventes ont d’abord été réalisées exclusivement en ligne, mais plusieurs détaillants nationaux et étrangers ont depuis inclus le label dans leur gamme. « Nous sommes déjà présents dans des magasins à Louvain, Gand, Malines et Anvers », déclare le PDG, Lander Desmedt. « Et nous sommes également dans trois magasins en France, et même à Tokyo. Une grande fierté, car le Japon est le pionnier du denim. »

 

Pour cette année, Desmedt table sur la vente de 10 000 pantalons. Avec le capital fraîchement injecté, HNST veut également percer en Allemagne et aux États-Unis. L'argent provient de la société d'investissement Freshman, derrière laquelle se cachent, entre autres, Wouter Torfs et Bart Claes. La directrice Anne Chapelle, connue pour la marque de mode Ann Demeulemeester, devient également actionnaire.