Exit Nissim SA , vive Olivier Strelli

Exit Nissim SA , vive Olivier Strelli

La société Nissim SA, propriétaire de la marque de prêt-à-porter Olivier Strelli, dépose le bilan, avec pour conséquences la fermeture des 22 boutiques et le licenciement de 50 employés. « Ceci ne signifie pas pour autant la fin d’ Olivier Strelli », annonce Olivier Israël, fils du fondateur de la marque.

Fin de la collection de prêt-à-porter

Nissim SA est la société qui créait, fabriquait et commercialisait les collections femmes et hommes d’Olivier Strelli. « Outre les difficultés économiques auxquelles le secteur dans son ensemble doit faire face, la société Nissim SA a subi différents contretemps ces deux dernières années », admet l’actuel patron Olivier Israël, fils du fondateur et créateur Nissim Israël.


« Malgré la demande de transfert d’entreprise en février 2012, la société est contrainte de cesser ses activités en ce qui concerne les collections de prêt-à-porter. Ce qui implique la fermeture des magasins et le licenciement du personnel ». Olivier Israël pour sa part estime avoir tout tenté ces derniers mois , afin de sauver l’entreprise.


Relance grâce aux accessoires

« Cela ne signifie pas pour autant la fin d’ Olivier Strelli », affirme la marque dans un communiqué de presse : « Le rachat de la marque par Olivier Israël permettra une relance sous une forme différente, mais adaptée aux besoins du marché. Les titulaires de licences d’Olivier Strelli sont prêts à relever ce défi et poursuivront pleinement le développement de leurs collections ».


La ligne d’accessoires avec ses montres, ses chaussures pour hommes, femmes et enfants et ses collections ‘Home’  (papier peint, tapis, serviettes de bain et de plage, draps de lit) continuera à être développée et commercialisée. « La production des fameuses écharpes de couleur, signées Nissim Israël, se poursuivra également. Les nouvelles écharpes seront disponibles dès cet hiver » , confirme-t-on dans le communiqué de presse.


Pas de commentaire

Outre ce communiqué  de presse, les Israël, père et fils, ont l’intention de se retrancher dans le silence : « Olivier Israël ne souhaite pas donner d’autres commentaires pour l’instant », nous dit-on. Plus encore : « Nissim Israël refuse que la presse associe sa photo à un article concernant la SA Nissim, société qu’il a vendue en 2008».

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Zalando et Bestseller s’associent dans la joint-venture FashionTrade.com

28/06/2017

L’allemand Zalando et le danois Bestseller unissent leurs forces et créent la coentreprise FashionTrade.com, une place de marché wholesale B2B, dédiée à la mode. Ensemble ils approvisionneront les chaînes de Bestseller.

Possible fraude dans le cadre de la faillite de Charles Vögele

27/06/2017

Les curateurs chargés de la faillite de la branche néerlandaise de l’enseigne de mode Charles Vögele  disent avoir découvert une possible fraude. L’argent de bon nombre de filiales néerlandaises aurait été transféré vers un holding suisse.

Hunkemöller va fortement investir en Espagne

23/06/2017

La chaîne de lingerie Hunkemöller va fortement investir en Espagne.  Elle souhaite y quintupler son réseau de magasins ces prochaines années.  D’ici 2021, plus de 100 magasins Hunkemöller devront être opérationnels dans le pays.

Louboutin dans ses petits souliers dans l’affaire des semelles rouges

22/06/2017

L’avocat général de la Cour de Justice de l’Union européenne a émis un avis selon lequel la semelle rouge des chaussures Louboutin ne pouvait être considérée comme une marque déposée protégée.

30 webshops bannis d’Amazon durant le procès intenté par Louis Vuitton pour contrefaçon

22/06/2017

Trente commerçants ne sont plus autorisés à exploiter leur webshop sur Amazon tant que le procès qui les oppose à Louis Vuitton est en cours. La marque de luxe leur a intenté un procès parce qu’ils vendaient des produits Vuitton contrefaits.

Yoox Net-a-Porter cesse la vente de produits contenant de l’angora

22/06/2017

Après avoir déjà banni les produits avec de la fourrure, l’e-tailer Yoox Net-a-Porter a décidé à présent  de ne plus proposer de produits contenant de l’angora sur ses plateformes. C’est ce qu’a annoncé l’organisation de défense des animaux PETA.

Back to top