Le groupe de luxe Kering continue d’exceller

Le groupe de luxe Kering continue d’exceller

Au troisième trimestre le groupe de luxe Kering, propriétaire de labels tels que Gucci et Yves Saint Laurent, a enregistré une forte hausse de son chiffre d’affaires, une fois de plus. Toutes les grandes marques ont contribué à la croissance.

 

Mieux que prévu

Au troisième trimestre le chiffre d’affaires de Kering s’est établi à 3,88 milliards d’euros, soit une hausse de 14,2% par rapport à l’an dernier (+11,6% sur base comparable). Cette croissance est attribuable aux solides performances des trois labels phares du groupe de luxe français : Gucci, Bottega Veneta et Yves Saint Laurent.


Gucci poursuit sa croissance à deux chiffres (+10,7% sur base comparable), malgré un ralentissement de la croissance. Néanmoins le résultat a dépassé les attentes des analystes, qui prévoyaient une hausse de 8%. Les royalties des produits de lunetterie et de beauté ont bondi de 31%. Gucci est de loin la marque principale du groupe : à lui seul le label a généré 2,37 milliards d’euros du chiffre d’affaires total au troisième trimestre.


Yves Saint Laurent aussi affiche une progression à deux chiffres (de justesse toutefois : +10,8% sur base comparable) et a ainsi réalisé un chiffre d’affaires de 506 millions d’euros. L’an dernier à la même période la croissance s’élevait encore à 16,5%. La marque qui pour l’instant n’est pas encore bien implantée sur le marché chinois, compte y investir pour renforcer sa présence.


Redressement 

Bottega Veneta, dirigé par Bartolomeo Rongone depuis septembre, a surpris par ses excellents résultats avec un chiffre d’affaires en hausse de 9,8% (6,9% sur base comparable). Au troisième trimestre de 2018 le label avait pourtant vu chuter son chiffre d’affaires de 8,4%, indique Fashion Network. La marque se rétablit plus vite que prévu grâce aux collections du nouveau directeur créatif Daniel Lee, qui a rejoint l’entreprise l’an dernier.


Les revenus de Kering sur les neuf premiers mois de l’année ont atteint 11,52 milliards d’euros, contre 9,83 milliards d’euros il y a un an. Durant cette période le groupe a progressé de 14% sur base comparable.