Protection judiciaire pour l’entreprise chapeautant Cameleon et Snapstore

Protection judiciaire pour l’entreprise chapeautant Cameleon et Snapstore

Famous Clothes, l’entreprise chapeautant les magasins outlet Cameleon et les webshops Snapstore et Famousbox, a obtenu du tribunal de commerce une protection judiciaire à l’égard de ses créanciers et ce jusqu’au 10 décembre 2014.

L’entreprise n’est pas parvenue à résorber ses pertes

Pour Famous Clothes les problèmes ont commencé durant l’exercice 2013, au cours duquel l’entreprise a accusé une perte de 3,335 millions d’euros, ramenant ainsi le bénéfice reporté de 1,053 million d’euros à une perte reportée de 2,994 millions d’euros. Pourtant cette année-là le chiffre d’affaires progressait de 42,239 millions d’euros à 53,560 millions d’euros, mais les frais, eux, augmentaient de 43,422 millions d’euros à 57,521 millions d’euros. Au cours de l’exercice suivant, dont les chiffres n’ont pas encore été publiés, l’entreprise n’est visiblement pas parvenue à redresser la situation.


En outre durant l’exercice 2013 l’endettement du groupe est passé de 19,428 millions d’euros à 24,456 millions d’euros. La majeure partie de ces dettes étant des emprunts à court terme, les montants impayés auprès des fournisseurs ont augmenté de 8,1 millions d’euros à 10,5 millions d’euros.


ING principal créancier

Dans ce contexte, Famous Clothes s’est vu contraint de demander au tribunal de commerce à être protégé à l’égard de ses créanciers. Le juge a accepté la demande et octroyé une protection jusqu’au 10 décembre. Ce délai doit permettre à Famous Clothes de mettre au point un arrangement collectif à l’égard de ses créanciers.

 

Les principaux créanciers sont la banque ING (1,8 million d’euros), CBC Banque (900.000 euros), le fisc (1,1 million d’euros) et l’ONSS (436.000 euros). Sur la liste des créanciers figurent également des dizaines de fournisseurs, notamment Bestsellers, Geox et Logisport, qui ont encore une belle somme à récupérer. Le 26 novembre on devrait être fixé sur l’approbation ou non du plan de sauvetage par les créanciers.


Les actionnaires pour leur part proposent déjà un début de solution, en convertissant leurs créances en capital (4 millions d’euros), portant ainsi le capital de l’entreprise à 9,112 millions d’euros.


Outlet et online

Famous Clothes est connu surtout au travers de son centre outlet Cameleon, qui  vend des vêtements de fins de séries à ses membres. Le groupe dispose d’un magasin de 8.000 m² à Woluwe-Saint-Pierre, ainsi qu’un point de vente supplémentaire à Genval.


Depuis quelques années l’entreprise vend également des vêtements à prix réduits (avec des rabais allant jusqu’à 70%) via ses webshops Snapstore. Famousbox – un webshop proposant des vêtements, chaussures et accessoires – fait également partie de groupe.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


C&A cède 13 magasins français

22/11/2017

La chaîne de mode C&A va céder 13 de ses 160 magasins français. Les espaces commerciaux, ainsi que le personnel seront repris par les enseignes de mode françaises Chaussea et Stokomani.

L’Europe et l’Asie boostent le chiffre d’affaires de Guess

22/11/2017

Durant le 3ème trimestre la marque de mode américaine Guess a vu son chiffre d’affaires progresser de plus de 3%, et ce grâce aux excellentes ventes réalisées en Asie et en Europe. Malgré cette croissance du CA, l’entreprise a subi une perte.

Urban Outfitters sort de l’ornière au 3ème trimestre

21/11/2017

Après plusieurs trimestres de résultats négatifs le groupe de mode Urban Outiftters a renoué avec la croissance au troisième trimestre. Le chiffre d’affaires total a progressé de 3,5% et même sur base comparable il est question d’une hausse de 1%.

La plateforme de mode danoise Miinto atterrit en Belgique

21/11/2017

Depuis cette semaine, la plateforme de mode danoise Miinto est également disponible en Belgique. La plateforme permet aux retailers plus petits dans le fashion d’y vendre leurs produits, afin de s’armer contre les grands magasins internet.

Lubach : « La mode équitable est une question de priorités »

15/11/2017

Depuis le drame du Rana Plaza l’industrie textile appelle à la transparence dans la chaîne de production de vêtements. Mais visiblement il y a encore du pain sur la planche. Tel est le constat d’Arjen Lubach dans son émission Zondag met Lubach.

L’enseigne de mode Canada Goose ouvre son premier magasin européen

14/11/2017

Le spécialiste canadien des vêtements outdoor  Canada Goose a ouvert son premier magasin européen à Londres. Les collections de la marque étaient déjà disponibles en Europe auparavant, mais uniquement dans des magasins multimarques.

Back to top