10.000 commerces bruxellois en version mobile

10.000 commerces bruxellois en version mobile

Dix mille magasins bruxellois disposent désormais de leur propre page sur un site web mobile, accessible gratuitement tant pour les utilisateurs que pour les commerçants.  A présent le site ShopInBrussels  s’adresse donc également aux utilisateurs de smartphone.

Vive le smartphone !

Il y a trois ans Atrium, l’agence bruxelloise défendant les intérêts des commerçants de la capitale, lançait un site web répertoriant tous les commerces dans 26 quartiers commerçants bruxellois, subdivisés en 181 catégories (boulanger, fleuriste, teinturier, …).


« Notre site web a accueilli pas moins d’un million de visiteurs en trois ans », indique Pierre-Yves Bolus, directeur d’Atrium. « Chaque mois nous avons de plus en plus de visiteurs : pour l’instant par mois nous en comptons environ 60.000. Vu qu’un Belge sur quatre dispose d’un smartphone, nous avons décidé de lancer le site mobile m.shopinbrussels.be. »


Nombre de magasins doublé

Et ce n’est pas tout ! Bientôt les utilisateurs pourront également télécharger une application leur permettant de consulter toutes les infos offline, sans devoir à chaque fois se connecter. Tous les commerçants  reçoivent un code QR à coller sur leur vitrine. En scannant le code l’utilisateur de smartphone pourra collecter et mémoriser toutes les infos souhaitées concernant le commerce en question.


« Le but est de donner un petit coup de pouce gratuit aux commerçants bruxellois », explique l’agence régionale bruxelloise du commerce. L’année prochaine l’initiative couvrira toute la Région bruxelloise, ce qui doublera le nombre de magasins  recensés sur le site ShopInBrussels et ce tant sur le website classique que sur la version mobile.


Concept inspiré de TagTagCity ?

Le concept rappelle quelque peu TagTagCity, une initiative lancée à Bruxelles mi-septembre  et à laquelle  participent déjà quelque 1.200 commerçants bruxellois. Les magasins, restaurants, hôtels et musées affiliés disposent d’un autocollant TagTagCity affiché sur leur vitrine ou leur établissement. En scannant le code QR avec son smartphone le touriste obtient diverses informations et promotions proposées par le commerçant  affilié. TagTAgCity collabore avec  Wallonie-Bruxelles Tourisme, VisitBrussels et Toerisme Vlaanderen.


Toutefois Pierre-Yves Bolus insiste principalement sur les différences : « Premièrement nous sommes entièrement gratuits, contrairement à TagTagCity. D’autre part ils proposent davantage d’options culturelles et ont l’ambition de s’étendre à l’international. Nous par contre, en tant qu’organisation de commerce à Bruxelles, nous nous focalisons surtout sur les commerces bruxellois. »

 

TagTagCity est déjà actif à Knokke et la jeune entreprise – élue Start-up européenne de l’année –  outre Bruxelles,  a également jeté son dévolu sur Mons, Liège et Lille.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top