Amazon revoit ses pratiques fiscales en Europe

Amazon revoit ses pratiques fiscales en Europe

Depuis le 1er mai l'e-commerçant Amazon comptabilise ses ventes dans chaque pays européen individuellement et non plus à partir du Luxembourg comme il le faisait auparavant, selon une pratique d’optimisation fiscale contestée par l’Union européenne.

Grande-Bretagne, Allemagne, Italie et Espagne

Amazon est en train de revoir ses pratiques fiscales en Europe : un porte-parole du groupe a confié au Wall Street Journal qu’Amazon avait commencé à déclarer ses revenus pour chaque pays européen individuellement, alors qu’auparavant il bénéficiait d’avantages fiscaux via un montage fiscal au Luxembourg. » La Grande-Bretagne, l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne sont les premiers pays concernés par cette nouvelle mesure.


Amazon dit travailler depuis deux ans à ce nouveau système fiscal. A signaler toutefois que la Commission européenne enquête depuis octobre 2014 sur les accords fiscaux entre Amazon et le Grand-Duché de Luxembourg. En début d’année la Commission a diffusé un document indiquant que le Luxembourg avait octroyé des avantages à Amazon de manière illégale et contraire à la réglementation du marché interne européen.


La décision d’Amazon de revoir ses pratiques fiscales en Europe pourrait avoir de lourdes conséquences pour d’autres multinationales, car l’Europe examine des montages fiscaux similaires de grands groupes, comme le constructeur automobile Fiat en Italie, le géant de l’électronique Apple en l’Irlande et Starbucks aux Pays-Bas.

 

Tags: