Belgian Mobile Wallet remplace le portefeuille | RetailDetail

Belgian Mobile Wallet remplace le portefeuille

Belgian Mobile Wallet remplace le portefeuille

Au printemps 2014, Belgacom et BNP Paribas Fortis lanceront le Belgian Mobile Wallet, une appli smartphone qui remplacera le portefeuille classique dans son entièreté. Le coût du projet – une première mondiale selon les initiateurs – est estimé à ‘plusieurs millions’.

Ouvert à tous

Le Belgian Mobile Wallet est un modèle ouvert, ce qui signifie que tous les utilisateurs belges de smartphones ayant un compte dans n’importe quelle banque belge et possédant un abonnement internet mobile auprès de n’importe quel opérateur télécom, y auront accès.


«Le principe est simple.  Le consommateur peut se connecter en reliant sa carte bancaire au Belgian Mobile Wallet.  Ensuite, il pourra utiliser son identité et son portefeuille mobiles pour toutes les applis des commerçants participants », affirment les initiateurs.

 

Projet pilote encore cette année

La phase préparatoire est quasiment terminée et le développement réel démarrera ces prochaines semaines.  Pour ce faire, BNP Paribas et Belgacom, qui ont créé une joint-venture, ont recours au soutien technologique d’Accenture.  Fin 2013, le projet pilote sera lancé et le déploiement complet est prévu au printemps 2014.


Pour l’instant, des négociations sont en cours avec différents grands commerçants et grandes chaînes, mais les noms n’ont pas encore été divulgués.  Néanmoins, les initiateurs soulignent que le système n’est pas réservé uniquement aux grands commerces.  Initialement, l’appli fonctionnera uniquement sur des appareils Apple et Android. Après quoi le système sera peut-être étendu à d’autres smartphones.  


In-app commerce

Ce qui fait la spécificité de cette appli selon les initiateurs, c’est qu’il s’agit d’une réelle solution « in-app commerce ».  Le  processus d’achat complet est intégré et concentré dans une seule appli, allant du paiement à l’utilisation de bons de réduction, de cartes de fidélité et de tickets virtuels.  « Une seule appli, remplace un portefeuille entier », semble-t-il.  A terme, l’intégration de chèques-repas électroniques devrait également être possible.


Les inventeurs y voient beaucoup d’avantages tant pour le consommateur que pour le commerçant.  L’utilisateur gagne du temps parce qu’il ne doit plus faire la file et qu’il a tout à portée de main dans cette appli.  Pour les  commerçants le système permettra une meilleure sécurisation et une économie sur les coûts, même s’il est prévu que les retailers auront à payer une ‘petite indemnité par transaction’ (le montant n’est pas encore connu).  Par contre,  pour le consommateur, l’appli devrait être totalement gratuite.

 

 

Traduction : Laure Jacobs

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.