Coolblue conclut un partenariat avec bpost pour la livraison des commandes

Coolblue conclut un partenariat avec bpost pour la livraison des commandes

L’e-commerçant Coolblue, exploitant 175 webshops et 4 magasins physiques, a conclu un partenariat avec bpost. Désormais les clients pourront faire livrer leurs commandes d’EGP (Electronique Grand Public) dans l’un des 1.100 points d’enlèvement des services de la poste.

1.100 points d’enlèvement bpost

Jusqu’à présent les clients de Coolblue avaient la possibilité de se faire livrer leur colis à domicile ou d’aller le retirer eux-mêmes dans un des quatre magasins physiques du retailer online d’EGP. A présent l’entreprise annonce un accord avec bpost et ses points d’enlèvement. La poste belge dispose actuellement d’un réseau de quelque 1.100 points de livraison dans tout le pays, notamment dans les librairies, les stations-service, les magasins de proximité, les supermarchés, … etc.


« En cas de commande avant 22 heures, le client pourra retirer son colis le lendemain dès 16 heures dans un point d’enlèvement près de son domicile ou de son lieu travail », explique Werner Bruyns, directeur général de Coolblue Belgique. « Le client est prévenu automatiquement lorsque son colis est disponible. Et l’envoi est gratuit ! »


« L’acheteur online veut avoir le choix »

Selon Thuiswinkel Markt Monitor, une étude hollandaise réalisée par Blauw Research cette année, 80% des acheteurs online souhaitent pouvoir décider eux-mêmes du lieu et du moment de la livraison.


Même s’il s’agit de chiffres hollandais, Werner Bruyns estime que c’est également le cas en Belgique : « De nombreux clients indiquent qu’ils aimeraient pouvoir retirer leur commande à l’endroit de leur choix. Grâce aux points d’enlèvement 'bpack@bpost', présents un peu partout dans le pays, nous pouvons désormais offrir cette possibilité à nos clients belges. » Cette collaboration répond parfaitement à l’une des priorités absolues de l’entreprise, à savoir la ‘satisfaction du client’.


Coolbue exploite 175 webshops et détient quatre magasins physiques en Belgique et aux Pays-Bas. Le groupe recherche activement des lieux d’implantation physiques à Gand, Amsterdam et Utrecht. Coolblue, selon ses propres dires, enverra plus de 750.000 colis cette année.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Back to top