Excellent 1er trimestre pour le commerce en ligne belge | RetailDetail

Excellent 1er trimestre pour le commerce en ligne belge

Excellent 1er trimestre pour le commerce en ligne belge

Durant le 1er trimestre les consommateurs belges ont effectué plus de 20 millions d’achats online, ce qui représente un CA total de 2,1 milliards d’euros. Selon BeCommerce Market Monitor, le secteur franchira le cap des 7 milliards d’euros en 2015.

6,8 millions de Belges ont acheté en ligne

Durant le 1er trimestre de cette année 6,8 millions de Belges ont acheté au moins un produit ou service online. Cela signifie donc que 74% de la population belge, âgée de plus de 15 ans, achète via internet. Au total il est question de plus de 20 millions d’achats, qui ont généré un chiffre d’affaires de 2,1 milliards d’euros. C’est ce que révèlent les chiffres du premier BeCommerce Market Monitor, une étude réalisée par GfK à la demande de BeCommerce.


Dès lors le marché online représente 14% de l’ensemble des dépenses en Belgique au cours du 1er trimestre 2015. Le montant moyen par achat s’élève à 307 euros. Ce montant est légèrement supérieur en Flandre (331 euros) par rapport à la Wallonie et Bruxelles (275 euros), mais proportionnellement les Wallons et les Bruxellois sont plus nombreux à acheter via internet que les Flamands : 76% contre 73%.


« La Belgique rattrape son retard », affirme Patricia Ceysens, présidente de BeCommerce. « Vu les solides performances du 1er trimestre, l’e-commerce est bien lancé pour franchir le cap des 7 milliards d’euros et atteindre les 80 millions d’achats online en 2015. »

 

Le canal mobile à la traîne

« Le consommateur belge est clairement actif en ligne, mais reste néanmoins prudent dans le domaine des achats via des appareils mobiles », explique Inge Zeeuws, research director chez GfK. Plus de la moitié des dépensons online ont été effectuées via un laptop et environ 1 achat sur 3 via un desktop. Au premier trimestre seuls 7% des achats online ont été effectués sur une tablette et à peine 3% sur un smartphone.


Autres conclusions intéressantes de l’étude :

  1. 71% des plus de 20 millions d’achats concernent un produit, les 29% restants un service. Le montant total des dépenses de 2,1 milliards d’euros provient pour 42% de l’achat de produits et pour 58% de services. En d’autres termes, les Belges achètent davantage de produits que de services via internet, mais le montant moyen dépensé est plus élevé pour les services que pour les produits.
  2. La carte de crédit reste le mode de paiement le plus populaire : près de la moitié (46%) des achats online ont été payés de cette manière. Bancontact (23%) et les virements online (13%) complètent le top 3.
  3. Au cours du 1er trimestre les frais d’expédition se sont élevés à 47 millions d’euros, ce qui représente 2% des dépenses totales online.
Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.