Flamant lance sa propre boutique en ligne

Flamant lance sa propre boutique en ligne

Aujourd’hui, 14 juin, la chaîne de décoration intérieure Flamant a lancé sa propre boutique en ligne. Les consommateurs  de Belgique, des Pays-Bas, de France, d’Allemagne et d’Italie peuvent y commander  parmi une sélection de quelque 300 petits produits, tels que des articles de décoration et des accessoires de table.

Livraison à domicile dans 5 pays

« Le lancement du webshop Flamant répond à la demande croissante du client quant à la disponibilité de la collection online et vise également à atteindre et fidéliser une plus large clientèle », explique le CEO Edwin Vandermeulen.


Il s’agit là de la deuxième innovation de Flamant à quelques semaines d’intervalle. Une initiative qui tend à insuffler un nouveau dynamisme à la chaîne, qui au début des années 2000 avait connu une ascension fulgurante, pour ensuite décliner dans la deuxième  moitié de la décennie. Récemment l’entreprise a ouvert un pop-up store à l’avenue Louise à Bruxelles. Des pages Facebook et Twitter ont également été lancées dernièrement, afin de renforcer  la présence de la marque sur internet. Le nouveau webshop propose différents modes de paiement et les produits commandés sont livrés à domicile.


L’un des précurseurs en ligne dans la branche de la décoration intérieure

Bien que Flamant se targue d’être – « hormis les grands géants de l’ameublement » – l’un des premiers de la branche européenne de décoration intérieure  à se lancer online, le décorateur ne se risque pas encore à la livraison à domicile de meubles et autres grandes pièces. Néanmoins Flamant assure que l’assortiment continuera à s’élargir et que le webshop proposera des actions promotionnelles variées.


Flamant est une enseigne de décoration intérieure et de lifestyle, basée à Grammont. Flamant est actif dans le commerce de gros, mais commercialise également ses produits  via ses 14 magasins en propre en Belgique et à l’étranger. L’entreprise emploie près de 300 personnes.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Tags: