GLS Belgium concurrence Kiala

GLS Belgium concurrence Kiala

A partir du 1er avril, GLS (General Logistics Systems) lance en Belgique un nouveau service B2C, baptisé ShopDelivery-Service. Pour ce faire GLS met à disposition son réseau de 160 Parcel Shops dans les copy centers, kiosques, librairies ou stations-services, qui serviront désormais également de point d’enlèvement. D’ici la fin de l’année le groupe entend franchir le cap des 200 points relais

Envoi et retrait de colis

Grâce au ShopDelivery-Service le destinataire pourra désormais faire livrer son coli dans un Parcel Shop de son choix. Il pourra y retirer son paquet durant les heures d’ouverture, à l’exemple de Kiala, repris récemment par UPS . « Pour ce service nous tenons compte à la fois de la mobilité croissante de la société, ainsi que de la progression de la vente online », explique Luc De Schrijver, general manager chez GLS Belgique et Luxembourg.


Jusqu’à présent les clients de GLS, tant les indépendants que les particuliers, ne pouvaient  qu’expédier leurs colis via les ParcelShops. Les colis sont ensuite livrés dans toute l’Europe via le réseau GLS. A partir du 1er avril les ‘business clients’ de GLS auront le choix d’envoyer leurs colis à l’adresse même du client ou dans un  Parcel Shop , choisi par le client final. Une fois le paquet livré dans le shop par le chauffeur,  le client final reçoit automatiquement la confirmation de l’arrivée de sa commande via sms ou e-mail.


“Ce service est intéressant non seulement pour les particuliers, mais également pour les entreprises travaillant avec des équipes mobiles. Ils gagnent du temps et de l’argent, car leurs techniciens peuvent faire livrer du matériel dans le Parcel Shop le plus proche », toujours selon GLS Belgium.


363 millions de colis

GLS Amsterdam, propriété du Royal Mail britannique, fournit des services logistiques à 220.000 clients dans 42 pays européens et dispose de 38 hubs et 642 dépôts. Durant l’année comptable 2010-2011 le groupe a transporté au total 363 millions de colis, ce qui représente un chiffre d’affaires de 1,75 milliards d’euros.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top