Groupon veut attirer des marques en leur consacrant une page | RetailDetail

Groupon veut attirer des marques en leur consacrant une page

Groupon veut attirer des marques en leur consacrant une page

Groupon espère faire adhérer des marques à son site web en leur consacrant une page sur sa plate-forme, sans même qu’elles aient un deal en cours. Voilà l’une des mesures prises par l’entreprise pour tenter de sortir de l’impasse.

Des deals avec de grandes marques

Les pages seront lancées dans le courant de cette année et contiendront un tas d’informations concernant l’entreprise, notamment les lieux d’implantation, voire même des promotions qui ne sont pas diffusées sur Groupon, mais disponibles sur le webshop ou dans les filiales de la marque.


Récemment Groupon a déjà conclu des deals avec de grandes marques comme Starbucks, O2 et Harry Potter Studios et espère à l’avenir pouvoir collaborer avec d’autres marques de ce calibre, afin de redorer son blason.


Nouveau design, nouvel objectif

Tout ceci fait partie d’une nouvelle stratégie de Groupon, visant à attirer davantage de clients, sans avoir à envoyer quotidiennement des deals par mail, et ce surtout parce qu’actuellement ces mails ont tendance à aboutir dans les spams.


Par ailleurs le nouveau design du site web et de l’application mobile doit permettre de retrouver plus facilement les deals et de faciliter l’utilisation du site. Ceci devrait réduire le nombre de visiteurs accédant au site via mailing. Actuellement seuls 10% des visiteurs consultent le site en direct, alors que les 90% restants aboutissent sur le site après avoir cliqué sur un e-mail.


Groupon souhaite se repositionner comme place de marché en ligne, plutôt qu’une plate-forme de deals quotidiens : l’objectif est que les consommateurs consultent Groupon en premier lorsqu’ils recherchent un produit, au lieu d’attendre un deal qui pourrait les intéresser. Groupon utilisera toutes les données collectées au fil des années afin de personnaliser l’offre pour ses membres.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.