Ice-Watch est la marque belge la plus populaire sur Facebook

Ice-Watch est la marque belge la plus populaire sur Facebook

La marque de montres wallonne Ice-Watch est la première marque belge à franchir le cap du million de fans Facebook dans notre pays. C’est ce qui ressort des statistiques du bureau d’analyse Socialbakers.

1.018.007 de fans Facebook

La marque de montres ultra-populaire a attiré le mois dernier 376.000 fans supplémentaires et dépasse  ainsi le million de fans. Ice-Watch joue pleinement la carte du Web 2.0 : « Dialoguer, partager, échanger des idées, interagir … Facebook contient exactement ce qu’ Ice-Watch recherche : une plateforme lui permettant d’entrer en contact avec ses fans. Cette volonté d’interaction s’inscrit dans l’ADN de la marque, qui fait partie du top absolu au niveau mondial et figure en cinquième position dans la catégorie Bijoux & Montres », déclare Ice-Watch.


La page Facebook d’Ice-Watch propose un éventail de photos, vidéos, blogs et autres informations concernant les nouvelles collections, les événements sportifs et culturels, festivals, magasins, … etc. « Mais c’est surtout une page vivante, qui permet un dialogue constant avec les fans », précise la marque pour expliquer cet énorme succès.


Pour fêter dignement le cap du million de fans Facebook, Ice-Watch organise - sur Facebook bien entendu - une édition spéciale d’Ice-Game (une sorte de Tetris, mais avec des montres). A gagner : 100 montres de la collection Ice-World et Ice-Flashy. Pour les inconditionnels d’Ice-Watch, la marque publiera bientôt un album des 50 meilleures images de ses affiches publicitaires de ces dernières années.


Enorme avance sur le numéro 2,  M&M’s

La performance d’Ice-Watch paraît d’autant plus impressionnante, tenant compte de l’énorme avance de la marque sur le reste du peloton belge. M&M’s, en numéro 2, doit se contenter de 250.526 fans Facebook, selon le classement de Socialbakers. Twix suit en troisième position avec 197.787 fans, Jupiler quatrième avec 194.109 fans et Duvel termine cinquième avec 139.006 fans.


D’ailleurs le nombre de belges adhérant à Facebook ne cesse d’augmenter. La Belgique compte actuellement 4.713.800 d’utilisateurs Facebook et se place en 35ème position au niveau mondial. Le semestre dernier pas moins de 266.700 compatriotes ont rejoint ce réseau social des plus en vogue.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


L’essor du mobile dope les résultats de Yoox-Net-a-Porter

03/08/2017

Yoox-Net-a-Porter a réussi à dépasser les prévisions des analystes au cours du semestre écoulé, un résultat essentiellement dû à l’augmentation des ventes mobiles qui représentent pour la première fois plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Lidl construit un nouveau centre de distribution à Venlo

01/08/2017

Lidl va ouvrir un nouveau centre de distribution à Venlo, qui sera chargé de servir les clients du webshop. Il s’agirait d’un projet international, et non d’une initiative de Lidl Nederland.

Amazon installe des casiers de réception de colis chez le consommateur

31/07/2017

Amazon a présenté The Hub, un système de casiers de réception de colis qui peuvent être installés partout. Il existe des casiers de différents formats que l’on aménage indifféremment à l’intérieur ou l’extérieur du bâtiment. 

Chute du bénéfice d’Amazon

28/07/2017

Au deuxième trimestre le bénéfice du géant américain d’internet Amazon a fortement reculé, plus encore qu’attendu par les analystes. Par contre le chiffre d’affaires a progressé d’un quart.

Amazon : un problème qui ne cesse de croître pour les autres retailers

27/07/2017

Ceux qui ont cru qu’Amazon allait doucement cesser sa progression, n’ont qu’à se rhabiller : l’entreprise vaut plus de 500 milliards de dollars.  L’ « effet Amazon » entrave les autres retailers et investisseurs.  Comment doivent-ils réagir ?

Les nouvelles mesures en matière d’e-commerce sont « un coup dans l’eau », selon Comeos

26/07/2017

La fédération du commerce Comeos estime que la réforme proposée par le gouvernement en vue de faciliter le travail de nuit dans le secteur du e-commerce est « une mesure symbolique qui n’aura aucun impact ».

Back to top