JD.com lorgne l’Europe

JD.com lorgne l’Europe

Dans les prochaines années le chinois JD.com envisage de conquérir l’Europe, à commencer par la France. L’e-commerçant chinois entend ainsi concurrencer le géant américain Amazon.

Vendre davantage de produits français et britanniques

Après le France, l’e-tailer chinois compte s’implanter au Royaume-Uni et en Allemagne, non par hasard les trois plus grands marchés européens. C’est que qu’a confié le CEO Richard Liu au Financial Times. Dans les deux années à venir l’entreprise investira au moins 1 milliard d’euros  dans la construction d’un nouveau centre logistique en France. Par ailleurs l’e-tailer a déjà conclu un accord avec l’association Business France, afin que davantage de produits français soient vendus en Chine.


Outre les investissements en France, l’entreprise chinoise ouvrira un centre de recherche au Royaume-Uni, à Cambridge plus précisément, qui se focalisera sur le big data et l’intelligence artificielle. Tout comme en France, JD.com a conclu un accord avec le Royaume-Uni il y a quelques jours afin d’augmenter la vente de produits britanniques en Chine, ce qui devrait rapporter plus de 10 milliards de livres sterling (11,3 milliards d’euros) d’ici trois ans.


Aussi aux Etats-Unis

Comparé à Amazon et Alibaba, JD.com fait exception, car l’e-tailer détient l’ensemble de son  réseau logistique, ce qui selon ses propres dires permet des livraisons rapides. En Europe par contre, JD.com pense plutôt à des collaborations avec des partenaires locaux pour assurer le dernier kilomètre.


L’entreprise chinoise, en partie détenue par la chaîne américaine Walmart, souhaite également se lancer aux Etats-Unis avant la fin de cette année.