La KBC lance le scashing via smartphones

La KBC lance le scashing via smartphones

kbcA partir du mois de décembre la banque KBC lance un nouveau système de payement révolutionnaire via smartphones, utilisant les codes QR.

 

La personne désirant encaisser un montant crée un code via l’application KBC - Mobile Banking. Le payeur scanne le code et paye immédiatement le montant via la même application. La KBC revendique la primeur belge de ce nouveau système de payement baptisé  ‘scasher’ : une contraction des mots ‘scan’ et ‘cash’.
 

 

Rien que des avantages … pour les membres KBC

Selon la KBC ce nouveau système n’offre que des avantages. Grâce à ce mode de payement le bénéficiaire n’a plus besoin de dicter son n° de compte au payeur, donc moins de risques d’erreurs. L’avantage est d’autant plus grand pour les payements à effectuer à plusieurs reprises. D’autre part le payeur n’a plus besoin d’introduire lui-même le n° de compte, ni le montant, ni la communication.


Le payement s’effectue en temps réel : le bénéficiaire voit immédiatement si le montant a été versé sur son compte. Dernier avantage, quoiqu’uniquement pour la KBC : le système pour l’instant ne permet les transferts qu’entre clients de la  KBC et ayant un abonnement mobile.

 

A la recherche d’applications supplémentaires

La fierté de cette nouvelle trouvaille chez KBC est telle, que la banque à appeler ses clients à partager de nouvelles applications sur leur page Facebook. La banque dit vouloir ainsi  « répondre aux nouveaux besoins de ses clients, qui de plus en plus souhaitent effectuer leurs opérations bancaires quand ils le veulent et via la plate-forme de payement qui leur convient le mieux à ce moment-là. »


La version précédente de l’application KBC – Mobile Banking, qui n’utilisait pas encore les codes QR, n’a été lancée qu’il y a sept semaines et a déjà été téléchargée 40.000 fois.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

kbcA partir du mois de décembre la banque KBC lance un nouveau système de payement révolutionnaire via smartphones, utilisant les codes QR.

 

La personne désirant encaisser un montant crée un code via l’application KBC - Mobile Banking. Le payeur scanne le code et paye immédiatement le montant via la même application. La KBC revendique la primeur belge de ce nouveau système de payement baptisé  ‘scasher’ : une contraction des mots ‘scan’ et ‘cash’.
 

 

Rien que des avantages … pour les membres KBC

Selon la KBC ce nouveau système n’offre que des avantages. Grâce à ce mode de payement le bénéficiaire n’a plus besoin de dicter son n° de compte au payeur, donc moins de risques d’erreurs. L’avantage est d’autant plus grand pour les payements à effectuer à plusieurs reprises. D’autre part le payeur n’a plus besoin d’introduire lui-même le n° de compte, ni le montant, ni la communication.


Le payement s’effectue en temps réel : le bénéficiaire voit immédiatement si le montant a été versé sur son compte. Dernier avantage, quoiqu’uniquement pour la KBC : le système pour l’instant ne permet les transferts qu’entre clients de la  KBC et ayant un abonnement mobile.

 

A la recherche d’applications supplémentaires

La fierté de cette nouvelle trouvaille chez KBC est telle, que la banque à appeler ses clients à partager de nouvelles applications sur leur page Facebook. La banque dit vouloir ainsi  « répondre aux nouveaux besoins de ses clients, qui de plus en plus souhaitent effectuer leurs opérations bancaires quand ils le veulent et via la plate-forme de payement qui leur convient le mieux à ce moment-là. »


La version précédente de l’application KBC – Mobile Banking, qui n’utilisait pas encore les codes QR, n’a été lancée qu’il y a sept semaines et a déjà été téléchargée 40.000 fois.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Forte hausse du bénéfice chez Amazon

28/04/2017

Amazon peut s’estimer satisfait de son premier trimestre : malgré de gros investissements, l’e-commerçant américain est parvenu à augmenter son bénéfice de 40%, tandis que son chiffre d’affaires a bondi d’un quart.

Jack Ma (Alibaba) prévient du lourd impact d’internet

26/04/2017

Lors d’un speech Jack Ma, CEO du géant du e-commerce Alibaba, a évoqué les problèmes qu’internet et son rôle dans notre société pourraient engendrer dans les trois prochaines décennies. Il souligne notamment l’impact de l’automatisation.

Les principales entreprises de Rocket Internet poursuivent leur croissance

25/04/2017

Les principales entreprises de l’incubateur de start-ups allemand Rocket Internet continuent de croître en termes de chiffre d’affaires. D’autre part les pertes ont été fortement réduites et le groupe espère même générer du bénéfice d’ici peu.

Amazon pense à l’hyperloop pour les livraisons le jour-même

21/04/2017

Amazon a conclu un accord de collaboration avec Hyperloop One, afin de tester un hyperloop pour le transport de produits à livrer le jour-même. L’hyperloop est une idée d’Elon Musk, fondateur de Tesla.

UberEats étend son service à Bruxelles

18/04/2017

Uber va étendre son service UberEats à Bruxelles. Désormais les utilisateurs pourront non seulement se faire livrer leurs repas à domicile, mais également sur leur lieu de travail, voire même au parc. En outre les commandes pourront être passées plus longtemps à l’avance.

Test-Achats exige une indemnisation de Groupon dans le dossier des langes

13/04/2017

Test-Achats a mis en demeure le site internet de rabais groupés Groupon dans le dossier ‘Luierbox’.  Pour chaque personne lésée, l’association de consommateurs exige un remboursement de la somme initiale payée à Luierbox.be pour la livraison des langes.

Back to top