La KBC lance le scashing via smartphones

La KBC lance le scashing via smartphones

kbcA partir du mois de décembre la banque KBC lance un nouveau système de payement révolutionnaire via smartphones, utilisant les codes QR.

 

La personne désirant encaisser un montant crée un code via l’application KBC - Mobile Banking. Le payeur scanne le code et paye immédiatement le montant via la même application. La KBC revendique la primeur belge de ce nouveau système de payement baptisé  ‘scasher’ : une contraction des mots ‘scan’ et ‘cash’.
 

 

Rien que des avantages … pour les membres KBC

Selon la KBC ce nouveau système n’offre que des avantages. Grâce à ce mode de payement le bénéficiaire n’a plus besoin de dicter son n° de compte au payeur, donc moins de risques d’erreurs. L’avantage est d’autant plus grand pour les payements à effectuer à plusieurs reprises. D’autre part le payeur n’a plus besoin d’introduire lui-même le n° de compte, ni le montant, ni la communication.


Le payement s’effectue en temps réel : le bénéficiaire voit immédiatement si le montant a été versé sur son compte. Dernier avantage, quoiqu’uniquement pour la KBC : le système pour l’instant ne permet les transferts qu’entre clients de la  KBC et ayant un abonnement mobile.

 

A la recherche d’applications supplémentaires

La fierté de cette nouvelle trouvaille chez KBC est telle, que la banque à appeler ses clients à partager de nouvelles applications sur leur page Facebook. La banque dit vouloir ainsi  « répondre aux nouveaux besoins de ses clients, qui de plus en plus souhaitent effectuer leurs opérations bancaires quand ils le veulent et via la plate-forme de payement qui leur convient le mieux à ce moment-là. »


La version précédente de l’application KBC – Mobile Banking, qui n’utilisait pas encore les codes QR, n’a été lancée qu’il y a sept semaines et a déjà été téléchargée 40.000 fois.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

kbcA partir du mois de décembre la banque KBC lance un nouveau système de payement révolutionnaire via smartphones, utilisant les codes QR.

 

La personne désirant encaisser un montant crée un code via l’application KBC - Mobile Banking. Le payeur scanne le code et paye immédiatement le montant via la même application. La KBC revendique la primeur belge de ce nouveau système de payement baptisé  ‘scasher’ : une contraction des mots ‘scan’ et ‘cash’.
 

 

Rien que des avantages … pour les membres KBC

Selon la KBC ce nouveau système n’offre que des avantages. Grâce à ce mode de payement le bénéficiaire n’a plus besoin de dicter son n° de compte au payeur, donc moins de risques d’erreurs. L’avantage est d’autant plus grand pour les payements à effectuer à plusieurs reprises. D’autre part le payeur n’a plus besoin d’introduire lui-même le n° de compte, ni le montant, ni la communication.


Le payement s’effectue en temps réel : le bénéficiaire voit immédiatement si le montant a été versé sur son compte. Dernier avantage, quoiqu’uniquement pour la KBC : le système pour l’instant ne permet les transferts qu’entre clients de la  KBC et ayant un abonnement mobile.

 

A la recherche d’applications supplémentaires

La fierté de cette nouvelle trouvaille chez KBC est telle, que la banque à appeler ses clients à partager de nouvelles applications sur leur page Facebook. La banque dit vouloir ainsi  « répondre aux nouveaux besoins de ses clients, qui de plus en plus souhaitent effectuer leurs opérations bancaires quand ils le veulent et via la plate-forme de payement qui leur convient le mieux à ce moment-là. »


La version précédente de l’application KBC – Mobile Banking, qui n’utilisait pas encore les codes QR, n’a été lancée qu’il y a sept semaines et a déjà été téléchargée 40.000 fois.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Jet.com teste un supermarché pop-up

11/05/2017

Jet.com, propriété de la chaîne de supermarchés américaine Walmart, a ouvert une boutique éphémère pour courses quotidiennes à New York dans le concept store Story.

LVMH lance son propre webshop multimarques

11/05/2017

LVMH lance le webshop multimarques 24Sevres.com. Le groupe de luxe français y vendra non seulement ses propres marques de luxe, mais également d’autres marques.

La Cara Pils en vente sur Alibaba

10/05/2017

Depuis peu la bière Cara Pils et quelques autres marques propres de Colruyt sont en vente sur les plates-formes du géant chinois du e-commerce Alibaba. Pour l’instant Colruyt vend uniquement aux clients professionnels.

La collaboration avec Walmart booste JD.com

10/05/2017

Le chiffre d’affaires de l’entreprise d’e-commerce chinoise JD.com a bondi de 40% durant le premier trimestre, et ce grâce à Walmart. Les Américains détiennent 11% des actions de JD.com.

Edeka et Aldi installent des distributeurs de paquets d’Amazon

09/05/2017

En Allemagne Amazon a installé des distributeurs de paquets sur les parkings de certains magasins des chaînes de supermarchés Edeka et Aldi. L’e-commerçant avait déjà placé de tels dispositifs dans une dizaine de stations-service Shell.

Peeters souhaite une baisse des charges salariales dans l’e-commerce

05/05/2017

Le Ministre de l’Emploi Kris Peeters souhaite réduire les charges salariales des entreprises e-commerce en Belgique.  Cette mesure devrait inciter les consommateurs belges à acheter davantage en ligne sur le marché intérieur.

Back to top