La KBC lance le scashing via smartphones

La KBC lance le scashing via smartphones

kbcA partir du mois de décembre la banque KBC lance un nouveau système de payement révolutionnaire via smartphones, utilisant les codes QR.

 

La personne désirant encaisser un montant crée un code via l’application KBC - Mobile Banking. Le payeur scanne le code et paye immédiatement le montant via la même application. La KBC revendique la primeur belge de ce nouveau système de payement baptisé  ‘scasher’ : une contraction des mots ‘scan’ et ‘cash’.
 

 

Rien que des avantages … pour les membres KBC

Selon la KBC ce nouveau système n’offre que des avantages. Grâce à ce mode de payement le bénéficiaire n’a plus besoin de dicter son n° de compte au payeur, donc moins de risques d’erreurs. L’avantage est d’autant plus grand pour les payements à effectuer à plusieurs reprises. D’autre part le payeur n’a plus besoin d’introduire lui-même le n° de compte, ni le montant, ni la communication.


Le payement s’effectue en temps réel : le bénéficiaire voit immédiatement si le montant a été versé sur son compte. Dernier avantage, quoiqu’uniquement pour la KBC : le système pour l’instant ne permet les transferts qu’entre clients de la  KBC et ayant un abonnement mobile.

 

A la recherche d’applications supplémentaires

La fierté de cette nouvelle trouvaille chez KBC est telle, que la banque à appeler ses clients à partager de nouvelles applications sur leur page Facebook. La banque dit vouloir ainsi  « répondre aux nouveaux besoins de ses clients, qui de plus en plus souhaitent effectuer leurs opérations bancaires quand ils le veulent et via la plate-forme de payement qui leur convient le mieux à ce moment-là. »


La version précédente de l’application KBC – Mobile Banking, qui n’utilisait pas encore les codes QR, n’a été lancée qu’il y a sept semaines et a déjà été téléchargée 40.000 fois.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

kbcA partir du mois de décembre la banque KBC lance un nouveau système de payement révolutionnaire via smartphones, utilisant les codes QR.

 

La personne désirant encaisser un montant crée un code via l’application KBC - Mobile Banking. Le payeur scanne le code et paye immédiatement le montant via la même application. La KBC revendique la primeur belge de ce nouveau système de payement baptisé  ‘scasher’ : une contraction des mots ‘scan’ et ‘cash’.
 

 

Rien que des avantages … pour les membres KBC

Selon la KBC ce nouveau système n’offre que des avantages. Grâce à ce mode de payement le bénéficiaire n’a plus besoin de dicter son n° de compte au payeur, donc moins de risques d’erreurs. L’avantage est d’autant plus grand pour les payements à effectuer à plusieurs reprises. D’autre part le payeur n’a plus besoin d’introduire lui-même le n° de compte, ni le montant, ni la communication.


Le payement s’effectue en temps réel : le bénéficiaire voit immédiatement si le montant a été versé sur son compte. Dernier avantage, quoiqu’uniquement pour la KBC : le système pour l’instant ne permet les transferts qu’entre clients de la  KBC et ayant un abonnement mobile.

 

A la recherche d’applications supplémentaires

La fierté de cette nouvelle trouvaille chez KBC est telle, que la banque à appeler ses clients à partager de nouvelles applications sur leur page Facebook. La banque dit vouloir ainsi  « répondre aux nouveaux besoins de ses clients, qui de plus en plus souhaitent effectuer leurs opérations bancaires quand ils le veulent et via la plate-forme de payement qui leur convient le mieux à ce moment-là. »


La version précédente de l’application KBC – Mobile Banking, qui n’utilisait pas encore les codes QR, n’a été lancée qu’il y a sept semaines et a déjà été téléchargée 40.000 fois.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Alibaba investit des milliards dans des magasins physiques

28/08/2017

Ces deux dernières années, l'e-commerçant chinois Alibaba a investi près de 7 milliards d’euros dans le retail physique.  Avec Hema Xiansheng, le groupe compte déjà 13 supermarchés en propre et a racheté le grand magasin de luxe Intime en janvier.

Alibaba dépasse les attentes

17/08/2017

Au premier trimestre de son exercice comptable le géant chinois du e-commerce Alibaba a dépassé les attentes des analystes : le chiffre d’affaires a progressé de plus de 55% et le bénéfice a doublé par rapport à l’année précédente.

Aldi se lance dans la livraison à domicile aux Etats-Unis

16/08/2017

Aux USA le discounter allemand Aldi, en collaboration avec la start-up américaine Instacart, va désormais livrer les commandes online à domicile endéans l'heure. Réaction d’Amazon : « Chez nous, vous pouvez retirer votre commande après deux minutes. »

L’essor du mobile dope les résultats de Yoox-Net-a-Porter

03/08/2017

Yoox-Net-a-Porter a réussi à dépasser les prévisions des analystes au cours du semestre écoulé, un résultat essentiellement dû à l’augmentation des ventes mobiles qui représentent pour la première fois plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Lidl construit un nouveau centre de distribution à Venlo

01/08/2017

Lidl va ouvrir un nouveau centre de distribution à Venlo, qui sera chargé de servir les clients du webshop. Il s’agirait d’un projet international, et non d’une initiative de Lidl Nederland.

Amazon installe des casiers de réception de colis chez le consommateur

31/07/2017

Amazon a présenté The Hub, un système de casiers de réception de colis qui peuvent être installés partout. Il existe des casiers de différents formats que l’on aménage indifféremment à l’intérieur ou l’extérieur du bâtiment. 

Back to top