Les webshops belges obtiennent de bons scores | RetailDetail

Les webshops belges obtiennent de bons scores

Les webshops belges obtiennent de bons scores

Les weshops belges sont de bons élèves, apprend-on dans un rapport de l’Inspection économique du SPF Economie. Après avoir contrôlé 266 magasins en ligne, seuls sept procès-verbaux ont été transmis au Parquet.

Souvent de petites infractions par ignorance

L’enquête de l’Inspection économique, qui s’est déroulée entre octobre 2014 et février 2015, avait pour objectif de vérifier si les webshops belges respectaient les règles en matière de commerce électronique et de vente à distance. Ainsi l’Inspection économique a contrôlé notamment si le consommateur était correctement informé concernant les caractéristiques des produits, les frais d’envoi, le droit de rétractation et les coordonnées du commerçant.


Dans 63% des cas, une infraction a été constatée lors du premier contrôle. Toutefois ces infractions n’étaient pas toujours graves. Il s’agissait souvent de problèmes mineurs, dus à l’ignorance, précise le SPF Economie, comme par exemple l’absence d’un modèle de formulaire pour la révocation du produit ou du service (une règle qui n’est entrée en vigueur que quelques mois avant le début de l’enquête) ou l’absence de mention du numéro d’entreprise dans les coordonnées. Un avertissement a été envoyé aux magasins en ligne qui présentaient un problème. Au final, à l’issue du deuxième contrôle, 97% des webshops contrôlés étaient entièrement en règle.


Pour le SPF Economie ces résultats sont importants, car en 2014  54% des Belges ont effectué des achats en ligne, soit 6% de plus qu’en 2013. Quatre Belges sur cinq ayant effectué des achats online en 2014, disent avoir fait au moins un achat auprès d’un webshop belge. Les produits les plus prisés online sont les vêtements (de sport), les voyages et les tickets de spectacle.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.