Les webshops de luxe Yoox et Net-a-Porter fusionnent

Les webshops de luxe Yoox et Net-a-Porter fusionnent

Les webshops de luxe Yoox et Net-a-Porter vont fusionner en une nouvelle entité online, qui générera un chiffre d’affaires d’environ 1,2 milliard d’euros.

De 350 millions d’euros à 1,5 milliard d’euros

Net-a-Porter a été fondé à Londres en 2000 par Natalie Massenet, qui en 2010 a vendu le webshop de luxe à Richemont pour un montant d’environ 350 millions d’euros. Le groupe de luxe suisse a fortement investi dans le webshop, qui au cours de ces dernières années a plus que quadruplé ses ventes.


Pourtant tout n’était pas rose, comme le confie le CFO Gary Saage : « Depuis que nous avons racheté Net-a-Porter en 2010, la concurrence n’a cessé de s’accroître, d’où des marges opérationnelles plus faibles que ce que nous avions prévu initialement. »


La nouvelle entité issue de la fusion entre  l’italien Yoox et Net-a-Porter s’appellera  Yoox Net-a-Porter Group, qui à partir du mois de septembre opérera sous les ailes de Richemont. Les Suisses détiendront la moitié des actions, mais leur droit de vote sera plafonné à 25% , « afin de garantir l’indépendance de la nouvelle entreprise. » Ce qui signifie que de fait Yoox  aura le contrôle sur la nouvelle société.


Net-a-Porter reste déficitaire

Fondé il y a 15 ans par Federico Marchetti, Yoox – qui compte le groupe Kering  (Gucci, Bottega Veneta,…) parmi ses principaux clients – a réalisé un bénéfice net de 13,8 millions d’euros sur un chiffre d’affaires d’environ 524 millions d’euros en 2014. Net-a-Porter de son côté a réalisé un chiffre d’affaires de 770 millions d’euros au cours de son dernier exercice fiscal 2013-2014, mais reste déficitaire avec une perte de 20 millions d’euros (bien que cette perte soit inférieure à celle enregistrée l’année auparavant).


Il y a quelques jours une rumeur circulait selon laquelle Amazon envisageait de racheter Net-a-Porter, mais « il n’y a jamais eu de deal avec Amazon sur table », indique le groupe.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Back to top