Les webshops de luxe Yoox et Net-a-Porter fusionnent | RetailDetail

Les webshops de luxe Yoox et Net-a-Porter fusionnent

Les webshops de luxe Yoox et Net-a-Porter fusionnent

Les webshops de luxe Yoox et Net-a-Porter vont fusionner en une nouvelle entité online, qui générera un chiffre d’affaires d’environ 1,2 milliard d’euros.

De 350 millions d’euros à 1,5 milliard d’euros

Net-a-Porter a été fondé à Londres en 2000 par Natalie Massenet, qui en 2010 a vendu le webshop de luxe à Richemont pour un montant d’environ 350 millions d’euros. Le groupe de luxe suisse a fortement investi dans le webshop, qui au cours de ces dernières années a plus que quadruplé ses ventes.


Pourtant tout n’était pas rose, comme le confie le CFO Gary Saage : « Depuis que nous avons racheté Net-a-Porter en 2010, la concurrence n’a cessé de s’accroître, d’où des marges opérationnelles plus faibles que ce que nous avions prévu initialement. »


La nouvelle entité issue de la fusion entre  l’italien Yoox et Net-a-Porter s’appellera  Yoox Net-a-Porter Group, qui à partir du mois de septembre opérera sous les ailes de Richemont. Les Suisses détiendront la moitié des actions, mais leur droit de vote sera plafonné à 25% , « afin de garantir l’indépendance de la nouvelle entreprise. » Ce qui signifie que de fait Yoox  aura le contrôle sur la nouvelle société.


Net-a-Porter reste déficitaire

Fondé il y a 15 ans par Federico Marchetti, Yoox – qui compte le groupe Kering  (Gucci, Bottega Veneta,…) parmi ses principaux clients – a réalisé un bénéfice net de 13,8 millions d’euros sur un chiffre d’affaires d’environ 524 millions d’euros en 2014. Net-a-Porter de son côté a réalisé un chiffre d’affaires de 770 millions d’euros au cours de son dernier exercice fiscal 2013-2014, mais reste déficitaire avec une perte de 20 millions d’euros (bien que cette perte soit inférieure à celle enregistrée l’année auparavant).


Il y a quelques jours une rumeur circulait selon laquelle Amazon envisageait de racheter Net-a-Porter, mais « il n’y a jamais eu de deal avec Amazon sur table », indique le groupe.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.