Mobile Vikings lance sa propre plateforme de deals | RetailDetail

Mobile Vikings lance sa propre plateforme de deals

Mobile Vikings lance sa propre plateforme de deals

Mobile Vikings lance aujourd’hui sa propre plateforme de géolocalisation et de deals, baptisée VikingSpots. Les clients de l’opérateur mobile peuvent ainsi via leur smartphone effectuer des check-in dans les magasins ou les établissements horeca qu’ils visitent et peuvent ensuite bénéficier notamment de réductions. Le provider belge de téléphonie et d’internet mobiles  propose  un service très semblable à Tagtile, la dernière acquisition de Facebook.

Les Vikings suivent les tendances marketing

La popularité de cet opérateur, qui propose des services de téléphonie et d’internet mobiles sur les serveurs de Base, ne cesse de croître en Belgique. Grâce à son image bas prix et le recrutement actif de membres (member-get-a-member), le provider, selon ses propres dires, est « soutenu par un groupe fidèle de membres »  lesdits ‘Vikings’. Et  Mobile Vikings compte sur cette communauté pour son nouveau projet VikingSpots.


Selon Hans Similon de Mobile Vikings, ce projet a différents objectifs : « Le premier objectif de VikingSpots est de géolocaliser tous les commerces du pays. Le deuxième objectif est de proposer aux commerçants un modèle de profit intéressant, sans qu’ils soient liés à des contrats. Nous prévoyons pour eux  une plateforme, où ils peuvent eux-mêmes introduire des actions promotionnelles et déterminer le nombre de points accordés par action. »


Des recharges gratuites

Jusqu’à présent  rien de neuf.  Mais l’originalité de l’application réside dans le fait que les utilisateurs de Vikingspots, peuvent ainsi épargner pour des recharges gratuites de leur smartphone. Si un commerçant propose effectivement un deal sur l’un des ‘spots’, le Viking gagne 150 points Viking. De plus chaque deal proposé sur la plateforme est lié à des points Viking. Ces points peuvent ensuite être échangés contre du crédit d’appel ou internet mobile.


Toutefois cette nouvelle application ne fait pas l’unanimité : de nombreux Vikings estiment que ce nouveau service leur est trop imposé. D’autre part le lancement a connu un succès mitigé, d’où une action d’excuses originale.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.