Mobile Vikings lance sa propre plateforme de deals

Mobile Vikings lance sa propre plateforme de deals

Mobile Vikings lance aujourd’hui sa propre plateforme de géolocalisation et de deals, baptisée VikingSpots. Les clients de l’opérateur mobile peuvent ainsi via leur smartphone effectuer des check-in dans les magasins ou les établissements horeca qu’ils visitent et peuvent ensuite bénéficier notamment de réductions. Le provider belge de téléphonie et d’internet mobiles  propose  un service très semblable à Tagtile, la dernière acquisition de Facebook.

Les Vikings suivent les tendances marketing

La popularité de cet opérateur, qui propose des services de téléphonie et d’internet mobiles sur les serveurs de Base, ne cesse de croître en Belgique. Grâce à son image bas prix et le recrutement actif de membres (member-get-a-member), le provider, selon ses propres dires, est « soutenu par un groupe fidèle de membres »  lesdits ‘Vikings’. Et  Mobile Vikings compte sur cette communauté pour son nouveau projet VikingSpots.


Selon Hans Similon de Mobile Vikings, ce projet a différents objectifs : « Le premier objectif de VikingSpots est de géolocaliser tous les commerces du pays. Le deuxième objectif est de proposer aux commerçants un modèle de profit intéressant, sans qu’ils soient liés à des contrats. Nous prévoyons pour eux  une plateforme, où ils peuvent eux-mêmes introduire des actions promotionnelles et déterminer le nombre de points accordés par action. »


Des recharges gratuites

Jusqu’à présent  rien de neuf.  Mais l’originalité de l’application réside dans le fait que les utilisateurs de Vikingspots, peuvent ainsi épargner pour des recharges gratuites de leur smartphone. Si un commerçant propose effectivement un deal sur l’un des ‘spots’, le Viking gagne 150 points Viking. De plus chaque deal proposé sur la plateforme est lié à des points Viking. Ces points peuvent ensuite être échangés contre du crédit d’appel ou internet mobile.


Toutefois cette nouvelle application ne fait pas l’unanimité : de nombreux Vikings estiment que ce nouveau service leur est trop imposé. D’autre part le lancement a connu un succès mitigé, d’où une action d’excuses originale.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Amazon Echo est également disponible au Benelux

11/12/2017

Amazon a annoncé que 28 nouveaux pays, dont la Belgique et les Pays-Bas, pourront désormais se faire livrer le haut-parleur intelligent Amazon Echo.   Le lancement de son propre service de streaming musical est également prévu dans ces pays.

Les fabricants de luxe peuvent interdire à leurs distributeurs de vendre sur Amazon

07/12/2017

Les marques de luxe ont le droit d’interdire à leurs distributeurs agréés de revendre leurs produits sur des plates-formes tierces, comme Amazon. C’est ce qu’a décidé la Cour de justice de l’UE suite à un procès intenté par Coty.

Coolblue ouvre un nouveau siège principal belge

01/12/2017

La rumeur qui circulait depuis un certain temps déjà a été confirmée officiellement : l’e-tailer néerlandais Coolbue ouvre un nouveau siège principal belge à Berchem (Anvers) dans le nouveau complexe de bureaux Post X.

Forte montée du mobile lors du Black Friday et Cyber Monday aux Etats-Unis

29/11/2017

Durant le weekend de Thanksgiving, comprenant le Black Friday et le Cyber Monday, les ventes par voie mobile ont connu une forte montée aux Etats-Unis. Néanmoins la part des ventes mobiles sur l’ensemble du chiffre d’affaires online reste limitée.

Alibaba dévoile son magasin high-tech du futur

24/11/2017

Les supermarchés entièrement automatisés d’Amazon Go n’ont pas encore ouvert leurs portes  qu’Alibaba riposte déjà : le géant chinois du e-commerce présente Tmall Supermart, un supermarché débordant de gadgets technologiques.

Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Back to top