myShopi lance la version internet de son appli pour smartphone | RetailDetail

myShopi lance la version internet de son appli pour smartphone

myShopi lance la version internet de son appli pour smartphone

Après le succès  de son application pour smartphone, myShopi vient d’inaugurer une version internet de son appli pour listes de courses électroniques. Ainsi  Agilys, initiateur du concept et vainqueur de « l’ Appli belge de l’année 2012 », souhaite atteindre davantage de consommateurs encore.

Améliorer l’accès aux e-coupons

Bien que le nombre d’utilisateurs de tablettes et de smartphones ne cesse d’augmenter, l’accès aux e-coupons peut être nettement amélioré, estime-t-on chez myShopi. « « Le consommateur qui ne dispose pas d’un smartphone n’en demeure pas moins intéressé par une liste de courses pratique et par les bonnes affaires » », explique le co-fondateur Philippe Van Ophem.


C’est pourquoi myShopi a décidé de lancer un site internet de couponing : « Cette version internet utilise le concept révolutionnaire de la variante pour smartphone : fini donc le découpage de bons ou le renvoi de preuves d’achat via la poste. Après achat, il suffit de prendre une photo du ticket de caisse et de le télécharger sur le site. Ensuite myShopi se charge d’effectuer le remboursement sur le compte bancaire du consommateur endéans les sept jours. »


Dans une première phase le site internet proposera uniquement des promotions et des réductions. D’ici la fin de l’année le visiteur aura également la possibilité de rédiger ses listes de courses et de les synchroniser avec son smartphone ou de les partager avec d’autres membres de la famille, options déjà disponibles sur l’appli.


4.000 nouveaux utilisateurs quotidiennement

L’application pour smartphone myShopi, élue « Application belge de l’année 2012 » au mois de juin dernier, a dépassé le cap des 1.250.000 téléchargements.


« Chaque mois l’application est téléchargée quelque 120.000 fois, soit quatre fois plus qu’il y a un an. Quotidiennement 4.000 nouveaux consommateurs commencent à utiliser myShopi », souligne Philippe Van Ophem avec fierté. Et l’entreprise compte bien accélérer ce rythme davantage encore …

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.