Oubliez le showrooming, place au boomerooming | RetailDetail

Oubliez le showrooming, place au boomerooming

Oubliez le showrooming, place au boomerooming

Selon un bureau d’internet londonien les théories sur le showrooming et le webrooming sont dépassées. La plupart des consommateurs s’adonnent  au ‘boomerooming’ : d’abord la recherche en ligne, ensuite l’essai en magasin et enfin l’achat online.

La majorité adepte du boomerooming

Le bureau d’internet RedSnapper a réalisé une étude concernant le boomerooming à la suite d’un rapport sur le webrooming et le showrooming de Merchant Warehouse. Il ressort de ce rapport que 69% des utilisateurs de smartphone de 18 à 36 ans font du webrooming et 50% seulement du showrooming. De quoi réjouir les magasins physiques à en croire ces chiffres.


Toutefois Redsnapper émet quelques réserves face aux résultats de cette étude, se demandant si le consommateur britannique ne s’adonnait pas plutôt au boomerooming qu’au webrooming. Après enquête, il s’est avéré que 67% des femmes  et 58% des hommes faisaient du boomerooming, et ce principalement dans la catégorie d’âge de 40 à 59 ans.


Combinaison d’avantages

La principale raison du passage en magasin est l’absence de contact physique avec le produit via internet, car les consommateurs avant d’acheter souhaitent toucher et tester le produit. Environ la moitié des répondants considèrent cet aspect comme désavantage majeur du shopping online.


Il semble donc que de nombreux consommateurs combinent les principaux avantages du shopping online (vaste choix, facilité de recherche, prix réduits)  avec ceux du shopping physique en magasin : une mauvaise nouvelle pour les ‘pure players’ (tant online qu’offline). La preuve, une fois de plus, que l’avenir du retail – voire même le présent – est à l’omnichannel …

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.