Pizza.be accepte les paiements en Bitcoins

Pizza.be accepte les paiements en Bitcoins

Désormais le site de livraison de repas Pizza.be offre à ses clients la possibilité de payer en Bitcoins. Il s’agit là d’une importante percée dans notre pays de  cette monnaie virtuelle, développée en 2009 suite à la crise financière mondiale.

Premier grand site belge à accepter les Bitcoins

Bien que les Bitcoins existent depuis quatre ans déjà, Pizza.be est le premier grand site belge – le site compte pas moins de 1.100 restaurants affiliés - à accepter les paiements en ligne avec cette monnaie électronique.


« Environ 35% de nos commandes sont payées en ligne. Même si les modes de paiements très populaires tels que Bancontact/MisterCash et PayPal ne risquent pas d’être détrônés pour l’instant, nous nous réjouissons que le consommateur ait encore davantage de liberté dans ce domaine », explique Imad Qutob, manager marketing chez Pizza.be.


Pizza.be a été fondé en 2003 par l’entrepreneur hollandais Jitse Groen. Aujourd’hui l’entreprise traite plus d’un million de commandes par mois au Benelux. La société mère néerlandaise Takeaway.com est active dans 9 pays et compte plus de 25.000 restaurants affiliés.


En janvier 2012 Prime Ventures a investi 13 millions d’euros dans l’entreprise afin d’accélérer sa croissance internationale. Le mois dernier l’entreprise a ajouté à son portefeuille le leader du marché au Vietnam.


L’acceptation des Bitcoins en progression

Coïncidence amusante : la toute première transaction en Bitcoins a été effectuée pour la commande de pizzas. Il y a quatre ans un certain Laszlo Hanyecz avait payé 10.000 Bitcoins, soit 20 euros à l’époque, mais au taux de change actuel l’équivalent de quelque 1,6 million d’euros. En ce moment le cours du Bitcoin s’élève à environ 240 à 260 euros. Aujourd’hui pour commander une pizza de 7 euros le consommateur devra débourser environ 0,03 Bitcoin.


Ces derniers temps le Bitcoin, une monnaie purement digitale, qui – contrairement aux monnaies officielles – n’est pas gérée par une banque centrale, est en train de gagner du terrain. La semaine dernière la monnaie électronique a été introduite sur le site Thuisbezorgd.nl aux Pays-Bas. Le site allemand Lieferservice.de et son pendant autrichien  Lieferservice.at accepte également les Bitcoins comme moyen de paiement.


En Allemagne le Bitcoin a été reconnu officiellement comme ‘monnaie particulière’, alors qu’à Vancouver au Canada le premier distributeur de Bitcoins a été mis en service. Les consommateurs peuvent y échanger des Bitcoins pour des euros et des dollars ou vice versa. Aujourd’hui, quatre ans après la création de la monnaie digitale, 11 millions de Bitcoins sont en circulation à travers le monde.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top