Pizza.be accepte les paiements en Bitcoins | RetailDetail

Pizza.be accepte les paiements en Bitcoins

Pizza.be accepte les paiements en Bitcoins

Désormais le site de livraison de repas Pizza.be offre à ses clients la possibilité de payer en Bitcoins. Il s’agit là d’une importante percée dans notre pays de  cette monnaie virtuelle, développée en 2009 suite à la crise financière mondiale.

Premier grand site belge à accepter les Bitcoins

Bien que les Bitcoins existent depuis quatre ans déjà, Pizza.be est le premier grand site belge – le site compte pas moins de 1.100 restaurants affiliés - à accepter les paiements en ligne avec cette monnaie électronique.


« Environ 35% de nos commandes sont payées en ligne. Même si les modes de paiements très populaires tels que Bancontact/MisterCash et PayPal ne risquent pas d’être détrônés pour l’instant, nous nous réjouissons que le consommateur ait encore davantage de liberté dans ce domaine », explique Imad Qutob, manager marketing chez Pizza.be.


Pizza.be a été fondé en 2003 par l’entrepreneur hollandais Jitse Groen. Aujourd’hui l’entreprise traite plus d’un million de commandes par mois au Benelux. La société mère néerlandaise Takeaway.com est active dans 9 pays et compte plus de 25.000 restaurants affiliés.


En janvier 2012 Prime Ventures a investi 13 millions d’euros dans l’entreprise afin d’accélérer sa croissance internationale. Le mois dernier l’entreprise a ajouté à son portefeuille le leader du marché au Vietnam.


L’acceptation des Bitcoins en progression

Coïncidence amusante : la toute première transaction en Bitcoins a été effectuée pour la commande de pizzas. Il y a quatre ans un certain Laszlo Hanyecz avait payé 10.000 Bitcoins, soit 20 euros à l’époque, mais au taux de change actuel l’équivalent de quelque 1,6 million d’euros. En ce moment le cours du Bitcoin s’élève à environ 240 à 260 euros. Aujourd’hui pour commander une pizza de 7 euros le consommateur devra débourser environ 0,03 Bitcoin.


Ces derniers temps le Bitcoin, une monnaie purement digitale, qui – contrairement aux monnaies officielles – n’est pas gérée par une banque centrale, est en train de gagner du terrain. La semaine dernière la monnaie électronique a été introduite sur le site Thuisbezorgd.nl aux Pays-Bas. Le site allemand Lieferservice.de et son pendant autrichien  Lieferservice.at accepte également les Bitcoins comme moyen de paiement.


En Allemagne le Bitcoin a été reconnu officiellement comme ‘monnaie particulière’, alors qu’à Vancouver au Canada le premier distributeur de Bitcoins a été mis en service. Les consommateurs peuvent y échanger des Bitcoins pour des euros et des dollars ou vice versa. Aujourd’hui, quatre ans après la création de la monnaie digitale, 11 millions de Bitcoins sont en circulation à travers le monde.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.