Samsung acquiert le concurrent d’Apple Pay

Samsung acquiert le concurrent d’Apple Pay

Samsung a racheté LoopPay, un service de paiement mobile, compatible avec 90% des terminaux de paiement existants. Le géant de l’électronique coréen cherche ainsi à concurrencer Apple Pay, lancé aux Etats-Unis l’été dernier.

Compatible avec 90% des terminaux existants

Au mois d’août 2014 Samsung, en collaboration avec la société de cartes de crédit Visa, avait déjà pris une participation dans l’entreprise américaine LoopPay. Désormais le géant coréen est devenu propriétaire à 100% de ce service de paiement mobile. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué.


Selon Samsung, LoopPay est compatible avec 90% des terminaux de paiement existants, utilisant des lecteurs de bandes  magnétiques. Seule condition : l’utilisateur doit équiper son téléphone d’un petit dispositif hardware supplémentaire (photo) qui transmet le signal vers le terminal.


Samsung ayant acquis la totalité de LoopPay, il est plus que probable que le petit appareil hardware en question sera intégré dans les futures smartphones de Samsung.


Contre-offensive face à Apple Pay

Ainsi Samsung espère concurrencer son grand rival Apple, qui en septembre dernier a lancé Apple Pay, un système permettant aux utilisateurs de l’iPhone 6 et 6 Plus d’effectuer des paiements sans contact.


Apple Pay utilise la technologie NFC (Near Field Communication), plus sûre que les bandes magnétiques, mais qui en revanche nécessite une adaptation des terminaux de paiement existants, afin qu’ils soient compatibles avec le système NFC. Aux Etats-Unis seuls 220.000 magasins accepteraient déjà les paiements via Apple Pay, soit un nombre dérisoire sur un total de plus 12 millions de commerces.


Le géant Google s’est lui aussi aventuré sur le marché des services de paiements mobiles : après avoir déjà lancé le Google Wallet, l’entreprise américaine aurait jeté son dévolu sur Softcard, un système de paiement également basé sur la technologie NFC.

 

Tags: