Six candidats-repreneurs pour La Redoute

Six candidats-repreneurs pour La Redoute

Le géant du luxe français Kering (ex-PPR) a présélectionné six candidats pour le rachat de La Redoute, la dernière filiale de distribution dont le groupe souhaite se séparer. Le PDG François-Henri Pinault attend des offres concrètes d’ici le mois de septembre.

« Trois fonds d’investissement, trois industriels »

Sans mentionner l’identité des candidats ayant manifesté leur intérêt pour la reprise, François-Henri Pinault a précisé qu’il s’agissait de trois fonds d’investissement et trois industriels. Les six candidats auront jusqu’à la mi-juillet pour examiner les comptes de La Redoute et déposer une offre au plus tard au mois de septembre. Le PDG espère boucler la vente avant la fin de l’année.


Pourtant les résultats du vépéciste sont loin d’être brillants : suite à la crise et au mauvais temps La Redoute aurait essuyé une perte d’environ 25 millions d’euros durant le premier semestre.


Il y a deux mois à peine l’entreprise annonçait la fin de ses activités en Allemagne et en Autriche. La société de vente à distance française, fondée en 1928, n’ est plus en mesure d’y concurrencer les pure players tels que Zalando.


« Pas de reprise par un membre du secteur »

Lors d’une discussion avec les syndicats, François-Henri Pinault a précisé qu’il ne s’attendait pas à « un gros chèque », mais il a promis d’examiner personnellement le projet de reprise. Les syndicats ont insisté auprès du PDG pour qu’il privilégie un repreneur industriel ayant des activités complémentaires, plutôt qu’un concurrent actif dans le même secteur (du genre 3 Suisses par exemple). Dans ce dernier scénario les syndicats craignent que La Redoute soit englouti et disparaisse complètement.


Après la récente introduction en bourse de la Fnac, La Redoute est la dernière filiale de distribution que cherche à céder l’ex-PPR (Pinault-Printemps-La Redoute), récemment rebaptisé Kering. Précédemment le groupe, qui désormais souhaite se focaliser entièrement sur le luxe, le sport et le lifestyle, a déjà vendu la branche américaine et scandinave de Redcats et ses enseignes françaises pour enfants Vertbaudet et Cyrillus.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Alibaba dépasse les attentes

17/08/2017

Au premier trimestre de son exercice comptable le géant chinois du e-commerce Alibaba a dépassé les attentes des analystes : le chiffre d’affaires a progressé de plus de 55% et le bénéfice a doublé par rapport à l’année précédente.

Aldi se lance dans la livraison à domicile aux Etats-Unis

16/08/2017

Aux USA le discounter allemand Aldi, en collaboration avec la start-up américaine Instacart, va désormais livrer les commandes online à domicile endéans l'heure. Réaction d’Amazon : « Chez nous, vous pouvez retirer votre commande après deux minutes. »

L’essor du mobile dope les résultats de Yoox-Net-a-Porter

03/08/2017

Yoox-Net-a-Porter a réussi à dépasser les prévisions des analystes au cours du semestre écoulé, un résultat essentiellement dû à l’augmentation des ventes mobiles qui représentent pour la première fois plus de la moitié du chiffre d’affaires.

Lidl construit un nouveau centre de distribution à Venlo

01/08/2017

Lidl va ouvrir un nouveau centre de distribution à Venlo, qui sera chargé de servir les clients du webshop. Il s’agirait d’un projet international, et non d’une initiative de Lidl Nederland.

Amazon installe des casiers de réception de colis chez le consommateur

31/07/2017

Amazon a présenté The Hub, un système de casiers de réception de colis qui peuvent être installés partout. Il existe des casiers de différents formats que l’on aménage indifféremment à l’intérieur ou l’extérieur du bâtiment. 

Chute du bénéfice d’Amazon

28/07/2017

Au deuxième trimestre le bénéfice du géant américain d’internet Amazon a fortement reculé, plus encore qu’attendu par les analystes. Par contre le chiffre d’affaires a progressé d’un quart.

Back to top