Standaard Boekhandel concurrence son ex-filiale internet | RetailDetail

Standaard Boekhandel concurrence son ex-filiale internet

Standaard Boekhandel concurrence son ex-filiale internet

Standaard BoekhandelStandaard Boekhandel (chaîne de librairies) finalement se lance dans le commerce online : à la veille de ses 3 journées portes ouvertes, la chaîne a inauguré vendredi 28 octobre son propre webshop, proposant plus 100.000 livres, une sélection très large de cd, dvd et jeux, ainsi que des coffrets cadeau. Par ailleurs le groupe introduit un programme de fidélisation avec une toute nouvelle carte-client.

Deuxième tentative

Standaard Boekhandel affirme qu’il pourra éviter la cannibalisation de ses quelques 140 magasins. « L’un des grands atouts est que les clients peuvent commander online et retirer leur commande dans un magasin de leur choix. Dans ce cas ils ne payent pas de frais d’expédition », explique la chaîne de librairies. Le client peut également se faire livrer à domicile, moyennant payement évidemment.


Selon le journal De Tijd, l’opération comprend un investissement  de 2 millions d’euros. Ainsi Standaard Boekhandel  entre en concurrence avec son ex-filiale : en effet  dix ans après  que la chaîne ait mis fin à sa collaboration déficitaire avec le groupe Azur.be, ce dernier avec Proxis.be, alias ProxisAzur  s’est hissé depuis à la place de leader du marché belge.


Cette deuxième tentative de Standaard Boekhandel n’est pas étonnante : selon Boek.be(confédération du commerce du livre en Flandre)  la vente de livres via webshops a doublé au cours des six derniers mois jusqu’à atteindre 7% de la vente globale. L’arrivée du géant néerlandais Bol.com n’y est pas étrangère : le webshop, selon ses propres dires, compte déjà plus de 100.000 clients belges.

Stratégie multicanal avec carte-client

Ce choix d’une stratégie multicanal se manifeste également par le fait que les clients peuvent épargner des points pour les réductions tant dans les magasins physiques que via le webshop. La chaîne de librairies introduit un nouveau programme de fidélisation, basé sur une carte-client. « Standaard Boekhandel veut ainsi récompenser ses clients fidèles », déclare Geert Schotte, membre du comité de direction. « Sur base de leurs centres d’intérêts, nous sélectionnons des offres exclusives pour nos clients : session de signature d’ouvrages, actions promotionnelles ou rencontre avec leur auteur favori. »


Cette carte-client offre un avantage supplémentaire aux acheteurs online : le client ne payera qu’au moment où il va retirer sa commande au magasin. « C’est un service supplémentaire assez rare sur le marché et dont nous sommes fiers », poursuit Geert Schotte, qui succèdera  d’ici quelques mois à son père en tant qu’administrateur délégué de la plus grande chaîne de libraires en Flandre.
A l’heure actuelle Standaard Boekhandel compte plus de 140 librairies et 60 « bookshops » dans les magasins Fun, Aveve et Moose in the City.
 

- Traduit par M.-N. Masure

Standaard BoekhandelStandaard Boekhandel (chaîne de librairies) finalement se lance dans le commerce online : à la veille de ses 3 journées portes ouvertes, la chaîne a inauguré vendredi 28 octobre son propre webshop, proposant plus 100.000 livres, une sélection très large de cd, dvd et jeux, ainsi que des coffrets cadeau. Par ailleurs le groupe introduit un programme de fidélisation avec une toute nouvelle carte-client.

Deuxième tentative

Standaard Boekhandel affirme qu’il pourra éviter la cannibalisation de ses quelques 140 magasins. « L’un des grands atouts est que les clients peuvent commander online et retirer leur commande dans un magasin de leur choix. Dans ce cas ils ne payent pas de frais d’expédition », explique la chaîne de librairies. Le client peut également se faire livrer à domicile, moyennant payement évidemment.


Selon le journal De Tijd, l’opération comprend un investissement  de 2 millions d’euros. Ainsi Standaard Boekhandel  entre en concurrence avec son ex-filiale : en effet  dix ans après  que la chaîne ait mis fin à sa collaboration déficitaire avec le groupe Azur.be, ce dernier avec Proxis.be, alias ProxisAzur  s’est hissé depuis à la place de leader du marché belge.


Cette deuxième tentative de Standaard Boekhandel n’est pas étonnante : selon Boek.be(confédération du commerce du livre en Flandre)  la vente de livres via webshops a doublé au cours des six derniers mois jusqu’à atteindre 7% de la vente globale. L’arrivée du géant néerlandais Bol.com n’y est pas étrangère : le webshop, selon ses propres dires, compte déjà plus de 100.000 clients belges.

Stratégie multicanal avec carte-client

Ce choix d’une stratégie multicanal se manifeste également par le fait que les clients peuvent épargner des points pour les réductions tant dans les magasins physiques que via le webshop. La chaîne de librairies introduit un nouveau programme de fidélisation, basé sur une carte-client. « Standaard Boekhandel veut ainsi récompenser ses clients fidèles », déclare Geert Schotte, membre du comité de direction. « Sur base de leurs centres d’intérêts, nous sélectionnons des offres exclusives pour nos clients : session de signature d’ouvrages, actions promotionnelles ou rencontre avec leur auteur favori. »


Cette carte-client offre un avantage supplémentaire aux acheteurs online : le client ne payera qu’au moment où il va retirer sa commande au magasin. « C’est un service supplémentaire assez rare sur le marché et dont nous sommes fiers », poursuit Geert Schotte, qui succèdera  d’ici quelques mois à son père en tant qu’administrateur délégué de la plus grande chaîne de libraires en Flandre.
A l’heure actuelle Standaard Boekhandel compte plus de 140 librairies et 60 « bookshops » dans les magasins Fun, Aveve et Moose in the City.
 

- Traduit par M.-N. Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

24/05/2018

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.