Standaard Boekhandel concurrence son ex-filiale internet

Standaard Boekhandel concurrence son ex-filiale internet

Standaard BoekhandelStandaard Boekhandel (chaîne de librairies) finalement se lance dans le commerce online : à la veille de ses 3 journées portes ouvertes, la chaîne a inauguré vendredi 28 octobre son propre webshop, proposant plus 100.000 livres, une sélection très large de cd, dvd et jeux, ainsi que des coffrets cadeau. Par ailleurs le groupe introduit un programme de fidélisation avec une toute nouvelle carte-client.

Deuxième tentative

Standaard Boekhandel affirme qu’il pourra éviter la cannibalisation de ses quelques 140 magasins. « L’un des grands atouts est que les clients peuvent commander online et retirer leur commande dans un magasin de leur choix. Dans ce cas ils ne payent pas de frais d’expédition », explique la chaîne de librairies. Le client peut également se faire livrer à domicile, moyennant payement évidemment.


Selon le journal De Tijd, l’opération comprend un investissement  de 2 millions d’euros. Ainsi Standaard Boekhandel  entre en concurrence avec son ex-filiale : en effet  dix ans après  que la chaîne ait mis fin à sa collaboration déficitaire avec le groupe Azur.be, ce dernier avec Proxis.be, alias ProxisAzur  s’est hissé depuis à la place de leader du marché belge.


Cette deuxième tentative de Standaard Boekhandel n’est pas étonnante : selon Boek.be(confédération du commerce du livre en Flandre)  la vente de livres via webshops a doublé au cours des six derniers mois jusqu’à atteindre 7% de la vente globale. L’arrivée du géant néerlandais Bol.com n’y est pas étrangère : le webshop, selon ses propres dires, compte déjà plus de 100.000 clients belges.

Stratégie multicanal avec carte-client

Ce choix d’une stratégie multicanal se manifeste également par le fait que les clients peuvent épargner des points pour les réductions tant dans les magasins physiques que via le webshop. La chaîne de librairies introduit un nouveau programme de fidélisation, basé sur une carte-client. « Standaard Boekhandel veut ainsi récompenser ses clients fidèles », déclare Geert Schotte, membre du comité de direction. « Sur base de leurs centres d’intérêts, nous sélectionnons des offres exclusives pour nos clients : session de signature d’ouvrages, actions promotionnelles ou rencontre avec leur auteur favori. »


Cette carte-client offre un avantage supplémentaire aux acheteurs online : le client ne payera qu’au moment où il va retirer sa commande au magasin. « C’est un service supplémentaire assez rare sur le marché et dont nous sommes fiers », poursuit Geert Schotte, qui succèdera  d’ici quelques mois à son père en tant qu’administrateur délégué de la plus grande chaîne de libraires en Flandre.
A l’heure actuelle Standaard Boekhandel compte plus de 140 librairies et 60 « bookshops » dans les magasins Fun, Aveve et Moose in the City.
 

- Traduit par M.-N. Masure

Standaard BoekhandelStandaard Boekhandel (chaîne de librairies) finalement se lance dans le commerce online : à la veille de ses 3 journées portes ouvertes, la chaîne a inauguré vendredi 28 octobre son propre webshop, proposant plus 100.000 livres, une sélection très large de cd, dvd et jeux, ainsi que des coffrets cadeau. Par ailleurs le groupe introduit un programme de fidélisation avec une toute nouvelle carte-client.

Deuxième tentative

Standaard Boekhandel affirme qu’il pourra éviter la cannibalisation de ses quelques 140 magasins. « L’un des grands atouts est que les clients peuvent commander online et retirer leur commande dans un magasin de leur choix. Dans ce cas ils ne payent pas de frais d’expédition », explique la chaîne de librairies. Le client peut également se faire livrer à domicile, moyennant payement évidemment.


Selon le journal De Tijd, l’opération comprend un investissement  de 2 millions d’euros. Ainsi Standaard Boekhandel  entre en concurrence avec son ex-filiale : en effet  dix ans après  que la chaîne ait mis fin à sa collaboration déficitaire avec le groupe Azur.be, ce dernier avec Proxis.be, alias ProxisAzur  s’est hissé depuis à la place de leader du marché belge.


Cette deuxième tentative de Standaard Boekhandel n’est pas étonnante : selon Boek.be(confédération du commerce du livre en Flandre)  la vente de livres via webshops a doublé au cours des six derniers mois jusqu’à atteindre 7% de la vente globale. L’arrivée du géant néerlandais Bol.com n’y est pas étrangère : le webshop, selon ses propres dires, compte déjà plus de 100.000 clients belges.

Stratégie multicanal avec carte-client

Ce choix d’une stratégie multicanal se manifeste également par le fait que les clients peuvent épargner des points pour les réductions tant dans les magasins physiques que via le webshop. La chaîne de librairies introduit un nouveau programme de fidélisation, basé sur une carte-client. « Standaard Boekhandel veut ainsi récompenser ses clients fidèles », déclare Geert Schotte, membre du comité de direction. « Sur base de leurs centres d’intérêts, nous sélectionnons des offres exclusives pour nos clients : session de signature d’ouvrages, actions promotionnelles ou rencontre avec leur auteur favori. »


Cette carte-client offre un avantage supplémentaire aux acheteurs online : le client ne payera qu’au moment où il va retirer sa commande au magasin. « C’est un service supplémentaire assez rare sur le marché et dont nous sommes fiers », poursuit Geert Schotte, qui succèdera  d’ici quelques mois à son père en tant qu’administrateur délégué de la plus grande chaîne de libraires en Flandre.
A l’heure actuelle Standaard Boekhandel compte plus de 140 librairies et 60 « bookshops » dans les magasins Fun, Aveve et Moose in the City.
 

- Traduit par M.-N. Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Jack Ma (Alibaba) prévient du lourd impact d’internet

26/04/2017

Lors d’un speech Jack Ma, CEO du géant du e-commerce Alibaba, a évoqué les problèmes qu’internet et son rôle dans notre société pourraient engendrer dans les trois prochaines décennies. Il souligne notamment l’impact de l’automatisation.

Les principales entreprises de Rocket Internet poursuivent leur croissance

25/04/2017

Les principales entreprises de l’incubateur de start-ups allemand Rocket Internet continuent de croître en termes de chiffre d’affaires. D’autre part les pertes ont été fortement réduites et le groupe espère même générer du bénéfice d’ici peu.

Amazon pense à l’hyperloop pour les livraisons le jour-même

21/04/2017

Amazon a conclu un accord de collaboration avec Hyperloop One, afin de tester un hyperloop pour le transport de produits à livrer le jour-même. L’hyperloop est une idée d’Elon Musk, fondateur de Tesla.

UberEats étend son service à Bruxelles

18/04/2017

Uber va étendre son service UberEats à Bruxelles. Désormais les utilisateurs pourront non seulement se faire livrer leurs repas à domicile, mais également sur leur lieu de travail, voire même au parc. En outre les commandes pourront être passées plus longtemps à l’avance.

Test-Achats exige une indemnisation de Groupon dans le dossier des langes

13/04/2017

Test-Achats a mis en demeure le site internet de rabais groupés Groupon dans le dossier ‘Luierbox’.  Pour chaque personne lésée, l’association de consommateurs exige un remboursement de la somme initiale payée à Luierbox.be pour la livraison des langes.

Vente-Privée rachète Le Petit Ballon, le webshop de vente de vin

13/04/2017

Vente-Privée, le plus grand site internet de ventes privées au monde, a pris une participation majoritaire dans le magasin en ligne français Le Petit Ballon, qui vend près d’un million de bouteilles de vin par an via une formule d’abonnement.

Back to top