Starbucks mise sur les paiements mobiles | RetailDetail

Starbucks mise sur les paiements mobiles

Starbucks mise sur les paiements mobiles

Dans les années à venir la chaîne de cafés américaine Starbucks souhaite stimuler la croissance des paiements en ligne. Actuellement un paiement sur dix aux USA s’effectue par voie mobile, mais Starbucks estime que ce nombre pourrait croître fortement.

Programme de fidélisation comme catalyseur

Chaque semaine près de cinq millions de transactions mobiles s’effectuent dans les établissements américains de Starbucks, soit plus de 10% de l’ensemble des transactions. Au cours des prochaines années, le CEO Howard Schultz entend augmenter ce pourcentage, notamment en associant les paiements mobiles au programme de fidélisation ‘My Starbucks Rewards’.


Lorsque les clients ont accumulé suffisamment d’achats, ils atteignent le ‘niveau or’, qui leur donne droit à certains avantages. Auparavant les achats  devaient être enregistrés via la carte Starbucks, à présent il est possible de le faire via l’application Starbucks. Pour effectuer le paiement avec l’appli, les clients doivent charger le montant à payer via Starbucks.com ou via un paiement in-app. Starbucks s’attend à ce que durant le premier trimestre 2014 les clients chargeront leurs cartes pour un montant d’un milliard d’euros.


Collaborations

Afin de tirer profit au maximum des possibilités de l’appli et des paiements mobiles Starbucks a quelque peu modifié son organisation. « Ces changements organisationnelles nous permettront non seulement d’innover au niveau des paiements mobiles, mais également d’exploiter des initiatives via d’autres canaux de distribution, que nous pourrons promouvoir de manière crossmédiale et ainsi récompenser nos clients ‘d’étoiles’ comme moyen de paiement », explique le CEO.


Les analystes s’attendent à ce que Starbucks collabore avec d’autres entreprises, comme Uber par exemple – une appli permettant de réserver un chauffeur et une voiture. Lorsqu’un client se fait déposer chez Starbucks via Uber, il obtiendra le ‘niveau or’. « L’appli Starbucks compte dix millions d’utilisateurs. Il serait dommage de ne pas exploiter les possibilités qu’une telle collaboration pourrait apporter », explique Jordan McKee de Yankee Group à Mobilecommercedaily.com.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Colruyt participe au service de courses de PostNL

20/02/2018

Aux Pays-Bas le nouveau service Stockon, en collaboration avec PostNL, livrera désormais les courses à domicile toutes les deux semaines. A noter que les marques maison portent le label Boni, la marque propre de la chaîne de supermarchés belge Colruyt.

L’Union européenne bannit le géoblocage

07/02/2018

Désormais les consommateurs ne pourront plus être redirigés automatiquement ou bloqués en fonction de leur lieu de résidence lorsqu’ils  surfent sur un site étranger. Le Parlement européen est parvenu à un accord concernant l’interdiction du géoblocage.

JD.com lorgne l’Europe

06/02/2018

Dans les prochaines années le chinois JD.com envisage de conquérir l’Europe, à commencer par la France. L’e-commerçant chinois entend ainsi concurrencer le géant américain Amazon.

Sofie Geeroms, nouvelle directrice générale de BeCommerce

31/01/2018

Passation de pouvoir chez BeCommerce, l'association professionnelle belge des e-commerçants : Sofie Geeroms a été nommée comme nouvelle directrice générale et succède à Carine Moitier, fondatrice de Bivolino.com.

Carrefour va collaborer avec Showroomprivé

12/01/2018

Carrefour acquiert une participation minoritaire de 17% dans le site de ventes flash Showroomprivé. Le groupe de supermarchés français veut accroître sa portée numérique et sa part non alimentaire.  L’ex-actionnaire Conforama y perd des plumes.

Amazon lance ses marques de distributeur en Europe

14/12/2017

A l’heure où Amazon Prime s’invite dans de plus en plus de pays européen, Amazon débarque avec ses propres marques FMCG.  Ces dernières semaines, le supermarché en ligne a lancé de nouveaux produits sous label privé en Europe et ce n’est pas terminé.

Back to top