Starbucks mise sur les paiements mobiles | RetailDetail

Starbucks mise sur les paiements mobiles

Starbucks mise sur les paiements mobiles

Dans les années à venir la chaîne de cafés américaine Starbucks souhaite stimuler la croissance des paiements en ligne. Actuellement un paiement sur dix aux USA s’effectue par voie mobile, mais Starbucks estime que ce nombre pourrait croître fortement.

Programme de fidélisation comme catalyseur

Chaque semaine près de cinq millions de transactions mobiles s’effectuent dans les établissements américains de Starbucks, soit plus de 10% de l’ensemble des transactions. Au cours des prochaines années, le CEO Howard Schultz entend augmenter ce pourcentage, notamment en associant les paiements mobiles au programme de fidélisation ‘My Starbucks Rewards’.


Lorsque les clients ont accumulé suffisamment d’achats, ils atteignent le ‘niveau or’, qui leur donne droit à certains avantages. Auparavant les achats  devaient être enregistrés via la carte Starbucks, à présent il est possible de le faire via l’application Starbucks. Pour effectuer le paiement avec l’appli, les clients doivent charger le montant à payer via Starbucks.com ou via un paiement in-app. Starbucks s’attend à ce que durant le premier trimestre 2014 les clients chargeront leurs cartes pour un montant d’un milliard d’euros.


Collaborations

Afin de tirer profit au maximum des possibilités de l’appli et des paiements mobiles Starbucks a quelque peu modifié son organisation. « Ces changements organisationnelles nous permettront non seulement d’innover au niveau des paiements mobiles, mais également d’exploiter des initiatives via d’autres canaux de distribution, que nous pourrons promouvoir de manière crossmédiale et ainsi récompenser nos clients ‘d’étoiles’ comme moyen de paiement », explique le CEO.


Les analystes s’attendent à ce que Starbucks collabore avec d’autres entreprises, comme Uber par exemple – une appli permettant de réserver un chauffeur et une voiture. Lorsqu’un client se fait déposer chez Starbucks via Uber, il obtiendra le ‘niveau or’. « L’appli Starbucks compte dix millions d’utilisateurs. Il serait dommage de ne pas exploiter les possibilités qu’une telle collaboration pourrait apporter », explique Jordan McKee de Yankee Group à Mobilecommercedaily.com.

 

 

Traduction : Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.

Amazon souvent meilleur marché que les webshops  néerlandais

03/04/2018

Les produits en vente tant sur des webshops néerlandais que sur Amazon.de sont meilleur marché chez Amazon dans 50% des cas. Amazon.de représente déjà une forte concurrence, mais selon la rumeur le géant américain envisagerait d'intensifier ses activités en Belgique et aux Pays-Bas.

Coolblue livre bien réellement à vélo

03/04/2018

Coolblue lance son propre service de livraison.  Avec CoolblueFietst, le retailer en électronique va livrer ses colis à vélo, et c’est une première.  Ce n’est pourtant pas un poisson d’avril même si le retailer avait fait cette annonce  le 1er avril.

Amazon dans le collimateur de Trump

03/04/2018

Le président Donald Trump semble avoir trouvé un nouvel ennemi en l’entreprise Amazon.  Le géant du retail profiterait de U.S. Postal Service, le service postal américain, et Trump souhaiterait y mettre un terme en prenant les mesures nécessaires.

Amazon règne en maître sur l’e-commerce en France

29/03/2018

Avec un CA de 5,6 milliards d’euros et une part de marché de près de 19% Amazon est le leader incontesté du e-commerce en France. Selon Kantar Worldpanel, le marché online français dans son ensemble a généré 30 milliards d’euros en 2017.

Le retail, moteur de croissance du marché de l’Intelligence artificielle

29/03/2018

Cette année les entreprises retail investiront environ 2,76 milliards d’euros dans l’Intelligence Artificielle. Ainsi le retail sera le principal moteur de croissance de l’IA au niveau mondial, surpassant même le secteur bancaire, indique IDC.