Val Saint Lambert lance sa boutique online

Val Saint Lambert lance sa boutique online

La cristallerie Val Saint Lambert, après sa faillite en 2008, travaille avec acharnement à son come-back. L’entreprise, plus ancienne que la Belgique, car fondée en 1826, lance à présent sa boutique en ligne. Dans cette nouvelle aventure online Val Saint Lambert s’est engagé avec eShopinvest à Roeselaere.

17 pays dans tous les coins du monde

Le webshop du fournisseur de la Cour royale belge est à la fois sobre et raffiné et s’adresse aux clients de 17 pays dans tous les coins du monde. Les pièces soufflées à la bouche et taillées à la main sont clairement subdivisées en neuf catégories, allant des figurines animalières jusqu’aux verres en cristal en passant  par le matériel pour bar. Le site propose également de nombreuses idées de cadeaux : cadeaux d’affaire ou de mariage, tant pour hommes que pour femmes.

 

Via son webshop, la cristallerie met également en lumière le savoir-faire des maîtres verriers : les films vidéo montrant le travail des artisans en coulisses valent certainement une petite visite online.


Pour la livraison l’entreprise s’est associée à FedEX, UPS, DHL et TNT. Chaque colis est assuré de façon standard. Les frais de port s’élèvent à 9 euros, prix tout à fait raisonnable pour cette marchandise ‘ fragile et précieuse’. Par ailleurs le client peut suivre sa commande via l’option ‘Track Your Order’.

Flagship store à Bruxelles

Depuis la reprise de Val Saint Lambert par la famille viticole Onclin de Hasselt, la cristallerie s’est relevée lentement, mais sûrement. Les nouveaux propriétaires dans un premier temps ont opté pour une expansion vers des pays émergents (c’est-à-dire les pays ayant des moyens financiers), avant de se concentrer cette année sur la Belgique. Cet été Val Saint Lambert a ouvert un magasin phare dans la Galerie du Roi à Bruxelles. A présent le cristal liégeois est disponible dans plus de 40 pays.

 

 

Traduit par Marie-Noëlle Masure

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Rakuten jette un pont vers l’e-acheteur japonais

30/10/2017

Dans l’ombre d’Alibaba et Amazon, le japonais Rakuten Ichiba connaît un développement prospère.  Différentes chaînes occidentales ont recours à la plate-forme en vue de commercialiser leurs produits auprès des e-acheteurs japonais.

Whole Foods booste le chiffre d’affaires d’Amazon

27/10/2017

Au troisième trimestre le géant américain du e-commerce Amazon a enregistré une forte croissance de son chiffre d’affaires, en partie grâce à Whole Foods, dont les ventes pour la première fois ont été reprises dans les résultats.

Coolblue lance une app belge

25/10/2017

Coolblue vient de lancer une app pour le marché belge, disponible en néerlandais et en français, mais pour l’instant uniquement sur iOS. Selon l’e-tailer hollandais, l’app est le moyen le plus rapide pour faire son shopping sur le webshop.

Plus de la moitié des foyers américains envoûtés par Amazon

21/10/2017

Sur une estimation de 126 millions de foyers aux EU, pas moins de 90 millions d’Américains sont membres d’Amazon Prime, le programme de fidélité d’Amazon.  Amazon domine donc le marché intérieur.  Quelles leçons l’Europe peut-elle en tirer ?

Le travail de nuit dans l’e-commerce autorisé à partir du 20h

20/10/2017

Le gouvernement va adapter l’accord conclu cet été concernant le travail de nuit dans l’e-commerce. Désormais le travail de nuit sera autorisé à partir de 20h moyennant l’accord d’un seul syndicat.

Lancement de Safe.Shop, premier label de confiance mondial du e-commerce

16/10/2017

L'Ecommerce Foundation vient de lancer Safe.Shop, le premier label de confiance international du secteur du e-commerce. Pour l’instant seuls douze pays sont affiliés, mais d’autres devraient s’y ajouter rapidement.

Back to top