Unilever doit sa croissance en grande partie aux augmentations de prix

Unilever doit sa croissance en grande partie aux augmentations de prix

Unilever doit sa croissance en grande partie aux augmentations de prix

Au 4ème trimestre le géant des produits de grande consommation Unilever a déçu les attentes des analystes. La croissance sous-jacente est en grande partie attribuable aux hausses de prix, car les volumes vendus sont en baisse.

Un 4ème trimestre difficile

Au quatrième trimestre Unilever a dégagé un chiffre d’affaires de 13 milliards d’euros, alors que les analystes tablaient sur 13,166 milliards d’euros. La croissance sous-jacente est elle aussi plus faible qu’attendu : +2,2% au lieu des +2,8% escomptés. Pour réaliser cette croissance Unilever a dû augmenter ses prix  de 2,6%, car les volumes vendus ont reculé de 0,4%. C’est qui ressort des chiffres publiés ce matin  par le groupe.


Ainsi le groupe anglo-néerlandais – propriétaires des marques Dove, Rexona, Cif et Knorr, entre autres – est en recul par rapport au troisième trimestre, durant lequel la croissance du chiffre d’affaires s’était établie à 3,2% (0,3 point de pourcentage de plus par rapport au consensus), et ce malgré « un contexte économique difficile ». La division ‘Refreshments’ (notamment les glaces Magnum) en particulier a vu fondre ses volumes de pas moins de 3,2%.


« Nous avons réalisé une  bonne performance, malgré de sérieux problèmes économiques, surtout en Inde et au Brésil, nos deux plus grands marchés », explique le CEO Paul Polman dans un communiqué. Pourtant en Europe aussi le groupe fait face à des difficultés : les volumes vendus y ont baissé de 2,5% et les augmentations de prix n’ont pu compenser ce recul.


CA annuel en baisse de 1%

Sur l’ensemble de l’année 2016 Unilever a réalisé un chiffre d’affaires de 52,7 milliards d’euros, soit une baisse de 1% par rapport à 2015. Le résultat opérationnel a grimpé de 3,8% à 7,8 milliards d’euros, une croissance supérieure à celle du marché, selon Unilever. La majeure partie de cette croissance est attribuable aux augmentations de prix (+2,8%). Le bénéfice net sur l’ensemble de l’année s’est établi à 5,5 milliards d’euros, ce qui représente une hausse de 5,5%.


« Les conditions de marché difficiles qui ont rendu la fin de l’année particulièrement difficile, persisteront probablement durant la première moitié de 2017. Dans ce contexte, nous nous attendons à un démarrage lent avec une amélioration de la croissance au cours de l’année », conclut Polman.

 

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

JD.com, le géant chinois de l’internet, se lance en Europe cette année

23/07/2018

Le dirigeant de JD.com, Richard Liu, souhaite concurrencer Amazon et Alibaba sur le marché européen. Le retailer a construit un centre logistique en France, l’Italie est sur la liste et il sera opérationnel en Allemagne avant la fin de l’année.

La vente de bières Alken-Maes grimpe

20/07/2018

La brasserie Alken-Maes, une division du groupe Heineken, a vu la vente de ses bières augmenter mais ses bénéfices diminuer en 2017, et ce en raison d’une concurrence féroce sur le marché intérieur et de marges d’exportation plus faibles.

La fusion, l’espoir de Galeria Kaufhof (et Inno) fortement déficitaire

20/07/2018

Galeria Kaufhof (dont fait partie Galeria Inno) est en grande difficulté financière. Les pertes atteindraient les 30 millions d’euros. Selon le propriétaire Hudson’s Bay, une fusion entre Karstadt et Galeria Kaufhof serait salvatrice.

Un magasin plus convivial et économe en énergie, sans investissement

18/07/2018

(publireportage) Vous souhaitez équiper vos succursales d'un éclairage LED ? En évitant les soucis ainsi qu’un investissement substantiel ? C’est pour cela que Maxeda a choisi Light as a Service pour ses magasins Brico et Praxis. Et qu’il économise ainsi jusqu'à 70% d'énergie.

Walmart et Microsoft unissent leurs forces contre Amazon

18/07/2018

Walmart est le plus grand concurrent retail d’Amazon et Microsoft est le principal rival des services cloud d’Amazon. Les deux entreprises vont tenter de mettre des bâtons dans les roues d’Amazon via un partenariat stratégique de cinq ans. 

Blokker voit le CA belge chuter fortement et le comité de direction se réduire

17/07/2018

Les problèmes persistent chez Blokker. Le conseil d’administration a encore été réduit (est passé de huit à cinq membres) et cette décroissance vaut également pour le chiffre d’affaires des magasins belges (-21%).