Unilever doit sa croissance en grande partie aux augmentations de prix

Unilever doit sa croissance en grande partie aux augmentations de prix

Unilever doit sa croissance en grande partie aux augmentations de prix

Au 4ème trimestre le géant des produits de grande consommation Unilever a déçu les attentes des analystes. La croissance sous-jacente est en grande partie attribuable aux hausses de prix, car les volumes vendus sont en baisse.

Un 4ème trimestre difficile

Au quatrième trimestre Unilever a dégagé un chiffre d’affaires de 13 milliards d’euros, alors que les analystes tablaient sur 13,166 milliards d’euros. La croissance sous-jacente est elle aussi plus faible qu’attendu : +2,2% au lieu des +2,8% escomptés. Pour réaliser cette croissance Unilever a dû augmenter ses prix  de 2,6%, car les volumes vendus ont reculé de 0,4%. C’est qui ressort des chiffres publiés ce matin  par le groupe.


Ainsi le groupe anglo-néerlandais – propriétaires des marques Dove, Rexona, Cif et Knorr, entre autres – est en recul par rapport au troisième trimestre, durant lequel la croissance du chiffre d’affaires s’était établie à 3,2% (0,3 point de pourcentage de plus par rapport au consensus), et ce malgré « un contexte économique difficile ». La division ‘Refreshments’ (notamment les glaces Magnum) en particulier a vu fondre ses volumes de pas moins de 3,2%.


« Nous avons réalisé une  bonne performance, malgré de sérieux problèmes économiques, surtout en Inde et au Brésil, nos deux plus grands marchés », explique le CEO Paul Polman dans un communiqué. Pourtant en Europe aussi le groupe fait face à des difficultés : les volumes vendus y ont baissé de 2,5% et les augmentations de prix n’ont pu compenser ce recul.


CA annuel en baisse de 1%

Sur l’ensemble de l’année 2016 Unilever a réalisé un chiffre d’affaires de 52,7 milliards d’euros, soit une baisse de 1% par rapport à 2015. Le résultat opérationnel a grimpé de 3,8% à 7,8 milliards d’euros, une croissance supérieure à celle du marché, selon Unilever. La majeure partie de cette croissance est attribuable aux augmentations de prix (+2,8%). Le bénéfice net sur l’ensemble de l’année s’est établi à 5,5 milliards d’euros, ce qui représente une hausse de 5,5%.


« Les conditions de marché difficiles qui ont rendu la fin de l’année particulièrement difficile, persisteront probablement durant la première moitié de 2017. Dans ce contexte, nous nous attendons à un démarrage lent avec une amélioration de la croissance au cours de l’année », conclut Polman.

 

 

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

GrandVision : hausse du chiffre d’affaires grâce aux reprises

26/04/2018

Durant le 1er trimestre de 2018 GrandVision a vu son chiffre d’affaires progresser de 8% ; une croissance que le groupe d’optique doit avant tout aux reprises. Par contre le bénéfice opérationnel est en légère baisse.

Carrefour parvient à un accord social en France

26/04/2018

Tandis que chez Carrefour Belgique les syndicats et la direction se réunissait pour la première fois cette semaine, en France un accord a déjà été signé concernant le plan social et les départs volontaires.

BeCommerce introduit un label de qualité pour les webshops B2B

26/04/2018

BeCommerce présente un nouveau logo et un nouveau label de qualité pour les webshops B2B. Selon l’organisation sectorielle, il s’agit du premier label de qualité en Belgique destiné aux e-commerçants business-to-business.

Gucci : croissance de près de 50% grâce à la résurgence des années ‘90

25/04/2018

Au 1er trimestre le chiffre d’affaires du groupe de luxe français Kering a grimpé de 36,5%. Gucci en particulier a su tirer profit de l’engouement des jeunes pour les années ’90 : la marque est ‘in’ auprès des ados et a vu bondir son CA de 48,7%.

Becel passe (en partie) en mains belges

25/04/2018

Désormais la famille belge Frère aura également voix au chapitre chez Flora Food Group (FFG), la division margarine qu’Unilever cède à l’américain KKR. Le holding GBL injecte un quart de milliard d’euros et acquiert ainsi une participation de 3,7%.

Coca-Cola en croissance grâce au Light et au Zero

25/04/2018

Au premier trimestre Coca-Cola a vu chuter son chiffre d’affaires  de 16%, mais  dépasse néanmoins les attentes des analystes. La croissance organique du chiffre d’affaires s’est élevée à 5%, grâce au relancement des boissons sans sucre.