Qui prendra la place de Brantano et de Fred & Ginger ?

Qui prendra la place de Brantano et de Fred & Ginger ?
Photo : RetailDetail

Avec la fermeture annoncée de 47 magasins du groupe de mode FNG, le taux d’inoccupation dans les rues commerçantes et les parcs d’activités commerciales est une fois de plus en hausse. En outre, d’autres détaillants examinent également la possibilité d’alléger de manière drastique leur portefeuille de magasins. Qui viendra combler les espaces vides ?

 

D’autres fermetures sont encore à venir.

Lundi, FNG a annoncé son intention de fermer 30 magasins Brantano et 17 magasins de vêtements pour enfants, Fred & Ginger, dans le cadre d’une restructuration qui devrait permettre au groupe de respirer un peu financièrement. Une fois de plus, des espaces commerciaux sont à remplir, tant dans les centres-villes qu’en périphérie.

 

Et cela tombe mal : maintenant que de nombreuses chaînes ont subi de lourdes pertes de chiffre d’affaires pendant le confinement, ces dernières se mettront-elles aussi à regarder leur réseau de magasins d’un œil critique. Autrement dit, nous pouvons nous attendre à d’autres fermetures de magasins dans les mois à venir. Une chaîne comme e5 mode, par exemple, a annoncé au début de l’année la fermeture de douze magasins wallons.

 

Peu d’optimisme

Le spécialiste de l’immobilier commercial, Gerard Zandbergen, de Locatus, ne fait donc pas preuve d’un grand optimisme dans les propos qu’il a adressé au journal De Tijd : pour lui, « il n’y a pas des douzaines de candidats pour venir remplir les locaux vacants », surtout comme de nombreuses chaînes de magasins doivent fermer leurs propres succursales à cause des dégâts engendrés par le coronavirus.

 

Jan De Nys de Retail Estates, loue 27 espaces commerciaux à Brantano, mais il se montre plus positif : il est principalement actif dans le segment du commerce de détail et il y a encore des détaillants qui ont des projets d’expansion. La chaîne de chaussures française Chaussea et le discounter non alimentaire néerlandais Action, en particulier, semblent être des candidats appropriés pour occuper les locaux vacants.

 

Il sera peut-être plus difficile de trouver des acquéreurs pour les 17 locaux de Fred & Ginger : il s’agit d’espaces commerciaux situés en milieu urbain, et depuis la crise du coronavirus, le nombre de passants dans les centres-villes a diminué, alors que les magasins de périphérie résistent mieux...