Un repreneur allemand pour Mega World ?

Un repreneur allemand pour Mega World ?
RetailDetail

Un groupe allemand s’est manifestement laissé séduire par les magasins de la société Mega World, récemment déclarée en faillite. Les discussions avec les administrateurs commenceront aujourd’hui.

 

Piocheur

Selon Thierry Lammar, le candidat-repreneur serait un grand groupe allemand majeur « qui souhaiterait saisir cette opportunité de se développer sur le marché belge ». C’est ce que rapporte Canal Z.  Il serait intéressé par les 119 immeubles de Mega World.

 

Rien ne dit cependant que le portefeuille immobilier du groupe ne sera pas partagé entre plusieurs repreneurs. Les trois quarts des contrats de bail appartiennent en effet à Piocheur, un autre holding de Dirk Bron, le propriétaire de Mega World. Mais Piocheur est également en très mauvaise posture : un tribunal doit se prononcer sur une éventuelle faillite à la fin du mois, rappelle De Standaard. Le candidat-repreneur peut attendre la décision de justice, mais reste évidemment libre de négocier dès maintenant avec Piocheur.

 

Les curateurs veulent toutefois garder un maximum de cartes en main. Les candidats-repreneurs peuvent déjà visiter 63 magasins. L’objectif est d’éviter une nouvelle augmentation des charges locatives. Dans l’intervalle, les propriétaires de nombreux immeubles ont déjà pris l’initiative de résilier les baux. Si le groupe allemand veut toutes les filiales, il devra donc également passer par eux.

 

KiK ?

Les administrateurs refusent de révéler l’identité du candidat-repreneur, mais Jorg Snoeck, le fondateur de RetailDetail, pense avant tout à KiK. « C’est un acteur important qui nourrit des ambitions européennes. Ils sont actifs aux Pays-Bas depuis 2013, mais pas encore en Belgique. »

 

KiK a été fondée en 1994 par l’entrepreneur Stefan Heinig et le groupe de retail Tengelmann. Il compte quelque 3500 magasins dans onze pays européens. Son nom est l’acronyme de « Kunde ist König », le client est roi en VF.