LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

LVMH injecte des dizaines de millions dans le moteur de recherche de mode Lyst

LVMH, le groupe de luxe français dirigé par Bernard Arnault, injecte des dizaines de millions de dollars dans Lyst. Grâce à ce capital, la plateforme de recherche dédiée à la mode de luxe entend accélérer son expansion mondiale.

Partenariat stratégique

Il y a trois ans LVMH, ainsi que les fonds Accel et Balderton, entre autres, avaient déjà participé à une première levée de fonds de Lyst. A présent les Français investissent à nouveau dans Lyst : un montant concret n’a pas été révélé, mais selon des sources bien informées, la plateforme de mode aurait levé au moins 50 millions de livres (environ 57 millions d’euros), dont 90% proviendrait de LVMH.


Le rôle moteur du groupe de luxe français dans le financement est confirmé par le fait que Ian Rogers, responsable du digital au sein de LVMH, intègre le conseil d’administration de Lyst.


Le webshop de luxe Lyst.com est une sorte de gigantesque moteur de recherche qui ‘agrège’ l’offre de mode haut de gamme de milliers de marques, de grands magasins et de boutiques sous un seul toit virtuel. Durant la période de mars 2017 à mars 2018 la plateforme dit avoir vendu pour environ 325 millions de dollars de vêtements (Gross Merchandise Value). En échange de ses services, Lyst demande une commission : durant cette même période l’entreprise a touché pour 21 millions de dollars de commissions.


Expansion internationale

Grâce à ce capital et l’apport stratégique du partenaire privilégié LVMH, l’entreprise londonienne entend accélérer son expansion internationale. Actuellement Lyst génère 60% de ses revenus aux Etats-Unis, 30% en Europe et 10% en Asie ; et ce via un site exclusivement en anglais jusqu’il y a peu.


Récemment une version française du site a été créée et des versions espagnole et allemande sont prévues d’ici peu. « Ce n’est pas seulement une question de langue, mais il s’agit également d’une expérience globale qui correspond à la dynamique locale du marché, car après tout un client français est différent d’un consommateur britannique ou américain », explique le co-fondateur Chris Morton au magazine Business of Fashion.


Ainsi Lyst et LVMH espèrent tirer profit du e-commerce de luxe, qui actuellement représente 9% du marché total du luxe, pourcentage qui d’ici 2025 devrait atteindre 20%, selon Bain & Company. Cette année Lyst vise une Gross Merchandise Value d’un demi-milliard de dollars.


 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Ahold Delhaize injecte plusieurs millions dans sa filiale américaine

28/06/2018

La filiale d’Ahold Delhaize, Giant Food Stores, investit 22 millions d’euros en Pennsylvanie aux Etats-Unis. Ce budget servira notamment à implanter un nouveau hub e-commerce pour Peapod.

Microsoft aussi s’intéresse aux magasins sans caisse

14/06/2018

Microsoft travaille sur une technologie permettant d’éliminer les caisses et les files d’attente dans les magasins. Le géant américain de l’informatique se veut l’allié du secteur du retail afin de défier Amazon Go.

Peas&Love vise 150 fermes urbaines sur les toits

07/06/2018

La start-up bruxelloise Peas&Love, qui crée et loue des fermes urbaines sur les toits, a levé 1,2 million d’euros auprès de quelques investisseurs français. Avec ce capital le fondateur veut faire germer 150 nouvelles fermes citadines dans les 5 ans.

Amazon expulse les clients qui retournent trop de produits

24/05/2018

Amazon veut mettre un terme aux abus sur les retours : les clients qui renvoient trop d’articles ou se méconduisent sont bannis. Des dizaines d’utilisateurs se plaignent sur les réseaux sociaux de la suppression unilatérale de leur compte.

Gucci : croissance de près de 50% grâce à la résurgence des années ‘90

25/04/2018

Au 1er trimestre le chiffre d’affaires du groupe de luxe français Kering a grimpé de 36,5%. Gucci en particulier a su tirer profit de l’engouement des jeunes pour les années ’90 : la marque est ‘in’ auprès des ados et a vu bondir son CA de 48,7%.

Amazon livre des colis dans le coffre de la voiture

25/04/2018

Désormais le géant du e-commerce Amazon livre également des colis  dans le coffre de la voiture du client, et ce gratuitement. A noter que ce service est réservé aux membres Prime et qu’il n’est pour l’instant disponible qu’aux Etats-Unis.