Priceminister devient Rakuten

Priceminister devient Rakuten

Priceminister devient Rakuten

Le géant japonais du e-commerce Rakuten a annoncé que sa place de marché française Priceminister poursuivrait ses activités sous le nom Rakuten, comme ce fut déjà le cas pour le britannique Play.com.

Uniformisation

A partir du 1er mars les visiteurs de Priceminister seront réorientés vers la page de Rakuten. Ils y trouveront  la même offre, mais sous une autre marque. Fondée en 2000, la place de marché française Priceminister a été rachetée par le groupe japonais en 2010 pour un montant de 200 millions d’euros.


Les autres webshop repris par Rakuten, notamment le britannique Play.com, l’allemand Tradoria.de et l’américain Buy.com, ont tous perdu leur nom au profit de leur maison-mère Rakuten. En comparaison Priceminister a conservé son nom bien plus longtemps,  en raison de sa notoriété sur le marché français. Les deux noms ont donc coexisté durant plusieurs années, écrit le magazine français LSA.


Par ces changements de nom Rakuten vise une uniformisation de ses propriétés afin de mieux faire face à la concurrence d’autres mastodontes tels qu’Alibaba et Amazon. Il y a quelque temps Rakuten aurait pourtant envisager de céder Priceminister, mais semble à présent avoir changé d’avis. Par contre le géant japonais s’apprêterait à céder le logisticien français Alpha Direct Services.

 

Questions or comments? Please feel free to contact the editors


Gerelateerde items

Fnac Darty poursuit sa croissance grâce aux collaborations

23/04/2018

Au 1er trimestre de 2018 le CA du groupe d’électronique Fnac Darty  a connu une légère croissance. Le groupe dit progresser rapidement dans l’implémentation de son plan de redressement: fin 2018 les synergies devraient atteindre 130 millions d’euros.

Danone enregistre la plus forte croissance de chiffre d'affaires comparable en 5 ans

19/04/2018

Le géant français de l’alimentation Danone a connu un excellent premier trimestre.  Le chiffre d’affaires a progressé de 4,9% sur base comparable, soit la meilleure performance de ces cinq dernières années.

Carrefour et E.Leclerc se lancent dans la course aux points de retrait urbains

17/04/2018

La lutte concurrentielle sur le marché du e-commerce français semble avoir entamé une nouvelle phase. Tant Carrefour que E.Leclerc ouvrent des points de retrait destinés aux piétons dans les centres-villes, appelés ‘drives piétons’.

Monki rémunère les ‘influenceurs’

16/04/2018

Monki, filiale du groupe H&M, va collaborer avec des ‘influenceurs’ : le label de mode lance un programme mondial permettant aux personnalités des réseaux sociaux de gagner de l’argent si un vêtement est vendu par leur intermédiaire.

La chaîne de mode française Naf Naf passe sous giron chinois

12/04/2018

Naf Naf, la chaîne mode française appartenant au groupe Vivarte, change de propriétaire. Un consortium chinois sous la direction du groupe de mode La Chapelle a mis 52 millions d'euros sur table pour l'acquisition de la marque française.

La branche néerlandaise de Beate Uhse n’est pas en faillite

05/04/2018

Contrairement à ce que prétendait la rumeur, la branche néerlandaise du groupe allemand Beate Uhse, spécialiste des accessoires érotiques, n’est pas en faillite. L’entreprise poursuivra ses activités tant aux Pays-Bas qu’en Belgique.