La France lancera les soldes deux semaines avant la Belgique

La France lancera les soldes deux semaines avant la Belgique
Photo : Shutterstock.com

Le ministre français de l’Économie Bruno Le Maire a reporté le début des soldes au 15 juillet. La France suit ainsi l’exemple de la Belgique, qui avait déjà décidé d’ouvrir exceptionnellement la période des soldes le 1er août.

 

Pression des commerçants

La France reporte également le début des soldes. Elles devaient normalement commencer le 24 juin, mais le ministre Bruno Le Maire les a différées de trois semaines – à la demande de certains commerçants. Le coup d’envoi de la période des soldes sera donc donné le 15 juillet, écrit De Standaard.

 

En Belgique, il a été décidé, en raison de la crise du coronavirus, de différer d’un mois le début des soldes, principalement sous la pression des organisations de défense des indépendants. Comeos, la fédération du commerce, n’était pourtant pas favorable à ce report, de crainte que les Belges se lancent à la recherche de bonnes affaires en ligne ou de l’autre côté de la frontière. « Ce n’est pas sans raison si Comeos n’était pas favorable au report des soldes et avait demandé à la ministre Nathalie Muylle de ne pas opter pour ce scénario », a réagi le directeur de la communication Hans Cardyn sur Twitter. « Ce que nous craignions est aujourd’hui en train de se réaliser. »

 

Les consommateurs belges peuvent également chasser les bonnes affaires aux Pays-Bas, où la réglementation est différente : il n’y a pas de période d’attente et, en principe, les commerçants peuvent y accorder des remises à tout moment. Évidemment, ce « shopping transfrontalier » n’est envisageable qu’en cas de réouverture suffisante des frontières.