Veepee mise sur le ReCommerce et l’intelligence artificielle

Veepee mise sur le ReCommerce et l’intelligence artificielle
Veepee

Veepee, anciennement Vente-Exclusive, entrevoit de nouvelles tendances dans le paysage de l’e-commerce. Le spécialiste des ventes flash investit ainsi dans l’intelligence artificielle, le recyclage et un nouveau service de retour.

 

Occasion

La crise sanitaire a dopé l’e-commerce, et cela n’a pas échappé à Veepee. Mais elle l’a également fait évoluer, avec l’apparition de nouvelles tendances et de nouvelles attentes chez les clients. Nous assisterions ainsi à l’avènement du ReCommerce, selon la plateforme de vente en ligne. Les ventes en ligne d’articles d’occasion devraient augmenter de 15 à 20% par an dans le monde au cours des cinq prochaines années.


Quelque 25% des consommateurs auraient acheté un produit d’occasion en 2019, tandis que 70% d’entre eux souhaitent en acheter davantage à l’avenir, selon l’Institut français de la mode. Et c’est sur cette tendance que veut surfer Veepee : « Le ReCommerce est un modèle gagnant-gagnant combinant écologie et économie qui correspond aux habitudes de consommation des Millenials et de la Génération Z. Le boom de l’occasion n’est que la partie émergée de l’iceberg », y affirme-t-on.

 

Défi circulaire

Sur le marché français, la société a lancé Re-turn et Re-cycle, deux projets qui seront bientôt étendus à d’autres pays européens. Re-turn est un nouveau service destiné à réduire le nombre de retours : les clients peuvent revendre des produits entre eux sur la plateforme. Avec Re-cycle, les clients peuvent retourner leurs vieux vêtements, qui seront recyclés, réparés ou recyclés avant de se voir offrir une deuxième vie.


« La circularité est un défi et une nécessité à l’échelle mondiale. Nous devons en tenir compte quand nous dessinons le futur de l’e-commerce et inciter les retailers à réinventer leur modèle économique – de la chaîne d’approvisionnement à la conception des produits en passant par la gestion des stocks. Pour y parvenir, nous devons faire appel aux enseignements que nous apportent l’IA et les données », a déclaré son CEO et fondateur Jacques-Antoine Granjon.

 

Encore plus d’intelligence artificielle

Sur les 5 000 salariés de Veepee, 600 travaillent déjà dans l’informatique. Le Big Data en constitue un élément important, tant pour les consommateurs que pour les marques avec lesquelles collabore la plateforme. L’intelligence artificielle doit à présent contribuer au « triptyque gagnant » de la prévisibilité, de l’optimisation et de la pertinence. 

 

« L’intelligence artificielle est déjà utilisée du côté des consommateurs pour suggérer les produits les plus pertinents en fonction de l’historique d’achat et du comportement de navigation. Elle joue de plus en plus un rôle de personal shopper, en fournissant des recommandations et des conseils personnalisés », explique Jacques-Antoine Granjon. Pour les marques, Veepee cherche maintenant à optimiser la chaîne logistique et la stratégie commerciale grâce à l’IA. Mais il reste de la place pour l’émotion et l’esthétique, notamment avec une nouvelle stratégie de médias sociaux qui met davantage l’accent sur la créativité artistique.