'De Vegetarische Slager' repris par Unilever

Kipstuckjes van De Vegetarische Slager

Le géant agroalimentaire anglo-néerlandais Unilever rachète l’ambitieux fabricant de substituts de viande De Vegetarische Slager, dont l’objectif n’est pas des moindres : faire en sorte que la viande végétale devienne la norme d’ici trente ans.


Le plus grand au monde

De Vegetarische Slager a beau être un petit poucet comparé au géant Unilever, il n’en demeure pas moins que l’entreprise d’Utrecht en onze ans de temps a développé un réseau de 4000 points de vente dans dix-sept pays. Mais la reprise par Unilever doit permettre au boucher végétarien de viser encore plus haut : Jaap Korteweg, fondateur de l’entreprise, entend devenir le plus grand boucher au monde, plus grand que tous les vendeurs de viande. Pour ce faire il est à la bonne adresse chez Unilever : la multinationale exporte en effet vers 190 pays, donc quasi tous les pays au monde.


Korteweg, pourtant éleveur à l’origine, a fondé son entreprise en 2007 pour que la viande végétale conquiert le monde. Pour l’instant son empire comprend un quartier général à Utrecht, un restaurant à La Haye et une usine à Breda : les 90 employés que compte l’entreprise passent tous chez Unilever.


Surprenant ou non ?

Toutefois le choix d’Unilever ne fait pas l’unanimité : récemment l’entreprise a opéré un changement de cap, s’éloignant ainsi de sa stratégie durable et exigeant que le nouveau CEO Alan Jope soit  davantage à l’écoute des actionnaires afin d’éviter des offres hostiles comme ce fut le cas avec Kraft.


Pourtant cette reprise ne paraît pas surprenante : depuis deux ans déjà Unilever collabore avec De Vegetarische Slager, qui produit les boulettes végétariennes en sauce tomate qu’Unilever commercialise sous la marque Unox. En outre la gamme de la multinationale comprend déjà 700 produits sans viande. De Vegetarische Slager produit également des ‘bitterballen’ et croquettes végétariennes pour Mora, autre grand fabricant de snacks à la viande. Il y a plus d’un an Lucien Joppen, expert en food, parlait déjà sur ce site web de l’incursion des grands acteurs sur le marché en pleine croissance de l’alimentation végétale.