FrieslandCampina supprime 1.000 emplois

FrieslandCampina supprime 1.000 emplois
Foto: Bjoern Wylezich / Shutterstock.com

FrieslandCampina supprime environ un millier d'emplois à cause de la crise du coronavirus. Les mesures économiques concernent principalement les Pays-Bas, la Belgique et l'Allemagne.

 

Craintes pour l’avenir de l’horeca

Le producteur de lait FrieslandCampina doit réaliser des économies substantielles : à cause de la crise du coronavirus, le chiffre d'affaires réalisé auprès de l’horeca et des traiteurs s’amenuise, tandis que la fermeture de la frontière entre Hong Kong et la Chine fait obstacle aux importantes exportations. Le PDG belge, Jeroen Van de Broek, avait déjà déclaré dans une interview accordée à RetailDetail que le marché du out-of-home s'était effectivement effondré et qu’il craignait que l’horeca ne soit plus jamais le même. La marque de produits laitiers aurait dans tous les cas mis en place des mesures économiques dans les prochaines années, mais aujourd'hui la situation évolue plus vite et de façon plus radicale.


Environ un millier d'emplois seront supprimés, tant des postes de direction que dans la production. Les salariés aux Pays-Bas, en Belgique et en Allemagne seront les plus affectés, car ce sont également les principaux marchés pour lesquels les marges bénéficiaires sont le plus sous pression. L'entreprise tente d’éviter autant que possible les licenciements secs, notamment en ne remplaçant pas les employés ou en les délocalisant, mais les départs obligatoires ne sont pas à exclure, rapporte l’AD.

 

Situation périlleuse

Le PDG, Hein Schumacher, indique que le producteur laitier se trouve dans une « situation périlleuse » et que les mesures sont nécessaires, notamment pour continuer à offrir un bon prix aux producteurs laitiers membres. La restructuration ne devrait avoir aucune incidence sur les agriculteurs : la diminution du volume de lait resterait la même. Toutefois, aucune prime à long terme ne sera versée aux cadres supérieurs cette année.


Le résultat d'exploitation sera « amputé » par les coûts de restructuration en 2020, admet Schumacher. Les filiales concernées par les licenciements ne sont pas encore connues : FrieslandCampina compte quelque 24.000 employés dans 36 pays. L'entreprise compte près de 8.000 employés aux Pays-Bas, et environ 1.500 en Belgique.