Jumbo Deurne ouvre avec une offre de sushis et de produits halal

Jumbo Deurne ouvre avec une offre de sushis et de produits halal
Photos : RetailDetail

Situé à Deurne, le quatrième Jumbo belge affine son assortiment pour répondre à un public citadin très diversifié : davantage de produits halal et une gamme de produits d’Europe de l’Est font leur apparition dans les rayons. Le bar à sushi est également une première.

 

Attentes des clients locaux

Avec le slogan « Jumbo opent z’n Deurne », le quatrième magasin belge de la chaîne a ouvert ce matin en grande pompe. Dans un bâtiment spacieux où se trouvait auparavant un Carrefour Market, Jumbo réalise ce qui, selon la directrice commerciale Colette van Eerd, est « notre plus beau magasin à ce jour ». En termes de surface et de concept, le magasin est comparable aux magasins précédemment ouverts à Pelt, Rijkevorsel et Lanaken, déclare le directeur belge, Peter Isaac, à RetailDetail.

 

« Nous avons un concept dont nous sommes satisfaits et nous le mettons en œuvre, en effectuant de petits ajustements. Tout se situe davantage dans les détails : nous avons ici et là changé la signature et les affiches. Nous avons également adapté un peu l’assortiment pour mieux répondre aux attentes des clients locaux. C’est quelque chose que nous faisons toujours chez Jumbo. »

 

Le public de Deurne étant très cosmopolite, la chaîne complété son offre par des produits halal et des produits polonais. Autre nouveauté : un stand de sushi que le détaillant gère lui-même et qu’il ne sous-traite donc pas à un tiers, comme le font d’autres chaînes de supermarchés. « C’est l’avantage de notre groupe, grâce à nos “Foodmarkt” et à nos formules de restauration nous avons acquis beaucoup d’expérience que nous pouvons ensuite utiliser pour nos différentes formules. C’est notre premier magasin qui dispose d’une offre en sushis. Nous allons voir comment cela évolue. » Cet automne, la collaboration avec Hema sera également visible dans les magasins belges : elle concernera principalement les articles ménagers et les textiles.

 

« Les bons choix ont été faits »

Quels enseignements Jumbo a-t-il tirés de ses trois premiers magasins belges ? « Que le client nous apprécie vraiment. Les premiers résultats sont très encourageants. Nous pensons que nous avons fait les bons choix à la base. Nous apportons un peu de surprise, avec des produits néerlandais - pas tant le beurre de cacahuètes que les produits de commodité par exemple - complétés par de vrais produits flamands et belges. Nous sommes heureux de ce début et avons l’ambition de continuer à adapter cette gamme au client. D’une manière générale, nous pensons être sur la bonne voie. »

 

Il serait d’ailleurs déjà question d’une boutique en ligne belge. À partir de quand pouvons-nous l’attendre ? « Les plans sont là, mais je ne peux pas encore donner de délai, car il s’agit tout de même de quelque chose d’assez technique. Mais elle arrivera. »

 

La crise du coronavirus signifie aussi une période spéciale pour Jumbo, déclare Peter Isaac. « Nous rencontrions les mêmes problèmes que nos collègues, mais pour nous, c’était très spécial, car nous sommes encore nouveaux sur le marché et n’avons donc pas de point de référence. » Tous les employés du nouveau magasin ont été recrutés par Jumbo via vidéo. Les plans d’expansion ont été légèrement retardés, mais la chaîne de supermarchés s’en tient aux ambitions formulées précédemment. À la fin de cette année, la chaîne néerlandaise de supermarchés comptera dix magasins belges, dont les deux Alvo récemment acquis qui rouvriront sous le nom de Jumbo cet automne.

 

Une concurrence féroce

Deurne est décidément très concentré en magasin avec l’arrivée de deux filiales de la chaîne néerlandaise. Si Jumbo sait gérer la concurrence ? « En fin de compte, c’est la même histoire partout. Pelt héberge un nombre impressionnant de concurrents, Rijkevorsel aussi, mais nous essayons de regarder le plus possible du côté du client. Donc si nous avons réussi à tirer notre épingle du jeu dans ces zones fortement concentrées en magasins, nous ne voyons aucune raison pour que ce ne soit pas le cas ici aussi. Deurne est également une région très densément peuplée. »

 

Le fait que la concurrence n’accueille pas le nouveau venu à bras ouverts se fait déjà ressentir à travers le petit accrochage avec son voisin Aldi : initialement, il était prévu que les deux magasins partagent un grand parking, mais à la demande du harddiscounter, un mur de séparation entre les deux parkings a à nouveau été érigé...