Just Eat rejette une offre de rachat hostile

Just Eat rejette une offre de rachat hostile

Le livreur de repas Just Eat a rejeté une offre de rachat de l’investisseur Prosus. En ce moment l’entreprise britannique est déjà engagée dans des discussions de fusion avec son 'concullègue' néerlandais Takeaway.com.

 

Offre supérieure de 20%

Prosus a émis une offre de rachat de pas moins de 4,9 milliards de livres (5,7 milliards d’euros), soit 20% de plus que l’offre de Takeaway.com. Pourtant l’offre a été rejetée par Just Eat, qui préfère une fusion avec le livreur de repas néerlandais. Par le passé Prosus avait déjà approché Just Eat, mais cette tentative n’avait pas conduit à de réelles négociations, écrit NRC.


Toutefois certains actionnaires de l’entreprise britannique ne voient pas d’un bon œil le projet de fusion avec Takeaway.com : le fonds américain Eminence Capital et le gestionnaire d’actifs écossais  Aberdeen Standard Investments, entre autres, ont déjà laissé entendre qu’ils jugeaient l’offre de Takeaway.com insuffisante, ouvrant ainsi la porte à d’autres candidats intéressés.


Dans le projet de fusion entre les deux livreurs les actionnaires de Takeaway.com détiendraient 48% de la nouvelle entreprise et les actionnaires de Just Eat 52%. L’actuel CEO de Takeaway.com, Jitse Groen, dirigerait l’entité fusionnée. Le 4 décembre les actionnaires de Takeaway.com pourront se prononcer sur cette fusion.