Le brasseur de la Delirium Tremens poursuit ses investissements

Le brasseur de la Delirium Tremens poursuit ses investissements

La brasserie Huyghe qui produit la bière spéciale Delirium Tremens, va investir plus de vingt millions d’euros notamment dans l’exportation vers de nouveaux pays.  La bière est déjà présente en Chine et Huyghe va jeter son dévolu sur l’Afrique et l’Inde.

De nouveaux entrepôts

Huyghe a déjà investi trente millions d’euros dans la brasserie située à Melle depuis 2012, ce qui a permis d’augmenter la capacité à 350.000 hectolitres aujourd’hui. Ces investissements ont notamment permis la construction d’une nouvelle salle de brassage et d’une ligne de mise en fûts automatisée.  A l’heure actuelle, Huyghe produit près de 200.000 hectolitres, 10% de plus que l’année dernière et plus du double d’il y a dix ans.


Pourtant, Huyghe ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin et va à nouveau investir massivement.  « Au total, il s’agit de 22 millions d’euros.  La capacité de brassage est suffisante, mais nous n’avons pas assez d’espace de stockage.  C’est pour cette raison que nous souhaitons construire de nouveaux entrepôts.  Notre site passera de trois à cinq hectares », précise le CEO Alain De Laet au journal De Tijd.

 
L’Inde

Les pays étrangers sont extrêmement importants pour les plans de croissance de Huyghe, puisque c’est là que la plus grande partie du chiffre d’affaires est générée.  La France est de loin le marché le plus important avec ses 37% de chiffre d’affaires.  « L’année dernière, la Chine est passée à la seconde place et a réalisé un cinquième du chiffre d’affaires.  Les Etats-Unis sont descendus à la troisième place à cause d’une chute des ventes parce que les brasseurs belges y éprouvent de plus en plus de difficultés », selon De Laet.  C’est pour cette raison que la brasserie Huyghe y distribuera sa bière elle-même dès le mois de mars.


Huyghe vient également de signer un contrat d’exportation vers l’Inde, un important marché émergent.  « Nous allons y investir et il est certain que nous allons y enregistrer des pertes dans les années à venir.  Mais un jour, le marché indien de la bière s’ouvrira, et nous voulons être présents en force quand cela arrivera. »


Le marché africain est également en train de devenir de plus en plus important.  Les bières de Huyghe sont déjà présentes dans quatre pays du continent, mais Huyghe s’attend à ce que les investissements importants d’AB InBev en Afrique rendent ce marché encore plus accessible aux brasseurs belges.  Les gigantesques panneaux de Stella Artois qui reprennent les mots ‘Belgian’ et ‘Tradition’ valent également de l’or pour nous », conclut De Laet.