Certains retailers s’opposent au Black Friday

Certains retailers s’opposent au Black Friday

En France le Black Friday ne fait pas l’unanimité parmi les retailers : certaines enseignes boycottent ce ‘festival de réductions’, d’autres vont jusq'à fermer leur webshop ce jour-là.

Surconsommation

L’e-commerçant de meubles Camif fait partie  de ces retailers radicalement opposés au Black Friday. C’est pourquoi l’e-tailer a décidé de fermer son site ce vendredi 24 novembre pour attirer l’attention de ses clients sur la surconsommation qu’entraîne une telle journée « Ce dernier vendredi de novembre sera une nouvelle illustration d'une surconsommation absurde, qui accélère l'épuisement des ressources de notre planète en appauvrissant des consommateurs déjà gavés de produits superflus, fabriqués à l'autre bout de la planète par des travailleurs trop souvent exploités », souligne le CEO Emery Jacquillat.


L’enseigne Envie qui dans ses 45 magasins collecte et répare des appareils électriques, elle aussi dit non au Black Friday. En réaction la chaîne lance une journée anti-gaspillage ‘Green Friday’, afin d’inciter les gens à consommer de manière responsable. L’entreprise a l’intention d’en faire un rendez-vous annuel.


La chaîne d’ameublement et de décoration Maisons du Monde pour sa part n’accordera pas de réductions ce vendredi. De son côté Conforama, qui avec son concept Maison Dépôt à Roncq, tente d’attirer des consommateurs de Flandre Occidentale et du Hainaut, a adopté le slogan « Chez nous c’est tous les jours Black Friday ».


Aux Etats-Unis la chaîne spécialisée dans l’outdoor REI ne participe plus à Black Friday depuis deux ans déjà, mais encourage ses clients à faire du sport ce jour-là. En 2015 1,3 million de personnes avaient suivi ce conseil.