L’e-commerce sauve le chiffre d’affaires de Walmart

Walmart haalt meer winst

Au premier trimestre de 2019 la chaîne de supermarchés américaine Walmart a généré un beau bénéfice, porté par la forte croissance du chiffre d’affaires en ligne. Toutefois les effets de change ont eu un impact négatif sur les ventes internationales.


Forte croissance du e-commerce

Le chiffre d’affaires total de Walmart au premier trimestre de son exercice décalé s’est établi à 123,9 milliards de dollars (110 milliards d’euros), soit une hausse de 1% par rapport à la même période l’an dernier. Les segments alimentation, boissons et marchandises générales affichent de solides performances.


Le chiffre d’affaires en ligne a bondi de pas moins de 37%.  Le distributeur est impliqué dans une guerre concurrentielle féroce avec Amazon et a déjà beaucoup investi dans la digitalisation et le développement de magasins de retrait. Ce jeudi Walmart a annoncé l’introduction d’un ‘next day delivery service’ gratuit pour bon nombre de produits, en réaction à un service similaire proposé précédemment par Amazon à ses membres Prime.


Effets de change défavorables

Néanmoins ces bonnes performances ont été en partie anéanties par les activités internationales, dont le chiffres d’affaires a reculé de 4,9% à 28,8 milliards de dollars (26 milliards d’euros), suite aux effets de change défavorables.


Le numéro un mondial de la grande distribution a généré un bénéfice nette de 3,8 milliards de dollars (3,4 milliards d’euros), nettement plus que prévu par les analystes qui tablaient sur 2,9 milliards de dollars (2,6 milliards d’euros). Néanmoins Walmart craint que la hausse des taxes d’importation à l’encontre de la Chine n’entraîne des prix plus élevés pour les consommateurs américains.